PLU : dès le diagnostic, la concertation ...

vendredi 25 septembre 2009
par  Bénédicte ARIES
popularité : 34%

Le Plan Local d’Urbanisme en cours d’étude en est à la phase diagnostic. Sans attendre l’enquête publique finale, l’implication active dans la concertation permettra que ce futur document d’urbanisme devienne un outil efficace de développement durable, pour que notre Pontoise devienne une ville plus écologique et plus solidaire.

Le Plan Local d’Urbanisme annulé en janvier

Un groupe de travail de l’Association a analysé le document intégral, ( disponible sous forme de CD en mairie). Il en conclue qu’il y a volonté de fait de l’équipe municipale de ne pas intégrer les conséquences des divers diagnostics établis par des cabinets spécialisés.

En effet, les études (diagnostic urbain) font des constats et des propositions intéressantes qui rencontrent le plus souvent notre approbation mais elles ne sont pas suivies d’effet dans le document suivant, le PADD (projet d’aménagement et de dévellopement durable) qui est voté en conseil municipal, et se décline ensuite en règlement sur chaque point précis.

Enfin, même quand la Ville de Pontoise se gargarise des points positifs des constats, par manque de volonté politique claire, les règlements ne prescrivent que le minimum obligatoire, désamorçant de ce fait les propositions du diagnostic.

Deux exemples de refus tacite des diagnostics

Les bâtiments de la caserne Bossut entourant la place d’arme centrale.
Le diagnostic souligne l’intérêt de les sauvegarder et de valoriser l’architecture des bâtiments miltaires du début du XXe siècle.
Le projet de la ZAC ne garde que les deux pavillons d’entrée et détruit tous les autres, considérés comme trop coûteux à intégrer. Le projet se construit autour du vide d’une place d’arme fantôme, espace vert type champ de mars sans monument inondé périodiquement puisqu’utilisé pour disperser les eaux de pluie.

La notion de centralité d’agglomération
C’est un atout très fort du plateau St Martin dans le diagnostic PLU réalisé avant 2000 . Idéalement desservi, il pourrait renforcer l’importance économique et culturelle de la ville de Pontoise dans l’agglomération de Cergy-Pontoise. Cela nécessiterait des circulations fluides et douces en site propre entre les deux centres gares de Pontoise et Cergy Pref et des interconnections multiples entre transport en commun. Ce réseau pourrait irriguer les relations entre parc des expositions, services, commerces accessible facilement pour toute l’agglomération, et desservir par la même occasion les bâtiments d’habitations pour des populations variées dont Pontoise a besoin.

A rebours le projet Bossut actuel dessine un quartier d’habitations denses avec une desserte résidentielle autour d’un espace vide, rejetant les bureaux et services autour du hall d’exposition en bord d’autoroute , sans communication douce entre les deux gares....

Ce projet, refusant la notion de centralité d’agglomération, allie la spécialisation des quartiers Maradas-habitat et Palette-bureaux à une copie 2005 (c’est-à-dire sans dalle) de Marcouville : les services de promixité au coeur du quartier, un espace vide central et rien d’autre... On pourrait penser autrement au 21e siècle.

On retrouve de tels refus implicite sur l’ensemble du PLU.

Les raisons de ce conservatisme urbanistique

Les raisons de ces "sabotages" entre diagnostic et décisions d’urbanisme nous paraissent diverses mais l’essentiel reste peut-être à notre avis le déficit de réflexion approfondie sur les besoins urbains à venir. Ils semblent encore projetés à Pontoise comme si rien n’avait changé depuis trente ou cinquante ans...

Nourrir le diagnostic avant le débat municipal

L’étape du diagnostic PLU est une étape importante, menée de façon encore trop discrète par la Ville : les quelques expositions prévues dans les quartiers abriteront un registre qu’il ne faudra pas hésiter à nourrir de demandes et de propositions...

Cette concertation prépare le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) qui sera proposé au conseil municipal.

Plus les habitants, experts de leur quartier comme des liens avec les autres quartiers, seront nombreux à faire savoir en réunion et sur les registres ce qui devrait changer dans l’aménagement urbain de leur ville, plus le débat sera fécond et espérons-le meilleur sera le PLU.


Commentaires  Forum fermé

Brèves

1er décembre 2016 - Réunion publique le 14/12/2016 : aménagement du stationnement rue Pierre Butin

La mise en place d’un radar a démontré en 2014 que la limitation de vitesse à 30 km/h sur la rue (...)