Echos du conseil municipal du 7 Octobre 2021 Octobre : unanimité sur le fret ferroviaire, discorde sur la circulation rue de l’Hermitage

mercredi 20 octobre 2021
par   Pontoise Ensemble
popularité : 29%

Pour la première fois depuis les élections le conseil municipal avait lieu en présentiel dans la salle du conseil. Les conseillers y étaient d’ailleurs si bien entassés, malgré les règles sanitaires, que quelques membres de la majorité se retrouvaient intégrés dans les rangs de l’opposition.

Il a été marqué par l’arrivée de Mme Florence Chambon en remplacement de Bénédicte Ariès au sein du groupe Pontoise Ecologique et Solidaire. Mme Chambon a été élue à la commission Services à la population.

L’ensemble des élus minoritaires a regretté l’insuffisance de protection des Pontoisiens face aux nuisances du fret ferroviaire comme à celui du fret routier, Ceux de Pontoise Ecologique et Solidaire se sont montrés tout aussi incisifs sur les limites des actions de la Ville dans les quartiers prioritaires et dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Accueil de Mme Chambon

En introduction Mme Le maire accueillant Mme Chambon au sein du conseil a rendu hommage au long engagement de Bénédicte Ariès dans les instances municipales et dans de nombreuses associations Pontoisiennes. Elle a aussi rappelé que malgré son retrait de la vie publique Mme Ariès restait membre du conseil d’administration de CCAS.
JPEG - 74.8 ko

Conséquences de la mise en service de la ligne de fret Serqueux-Gisors

La mise en service de cette ligne fret a donné lieu à deux délibérations qui ont été approuvées à l’unanimité. La première concernait la création d’un Groupement de commandes avec les villes d’Osny, Eragny et St Ouen l’Aumône afin de réaliser des études acoustiques permettant de déterminer les nuisances apportées le trafic ferroviaire aux riverains. La deuxième qui a fait l’objet d’un débat poussé demandait l’avis de la commune sur le Projet d’arrêté préfectoral de classement sonore des infrastructures ferroviaires, arrêté qui met l’ensemble de la zone dans les 300m des voies dans la catégorie la plus bruyante.
Matthieu Drevelle a fait constater le décalage entre la démarche du préfet qui reconnaît les nuisances sonores supplémentaires et impose des mesures de protection pour les nouveaux bâtiments et, d’autre part, celle de la SNCF qui rechigne à mettre en place des protections phoniques en lien avec le développement du fret nocturne. Il a aussi questionné sur les aides financières pour les foyers subissant ces nouvelles nuisances sonores le long de la ligne ferroviaire.
En réponse l’assemblée a pu s’é étonner qu’aucune mesure d’isolation particulière n’ait été prévue pour les dernières constructions proches des voies ( la cour des marchandises ) et ce malgré l’ouverture annoncée d’un trafic nocturne de trains de marchandise . Les futurs Pontoisiens habitants ces nouveaux immeubles n’apprécieront sans doute pas un tel manque d’anticipation de leur municipalité. Les aides éventuelles resteront limitées aux aides gouvernementales actuelles pour les personnes à revenu modeste.

En réaction M. Seimbille demandait et obtenait que l’article « déplorant l’absence de prescriptions pour les constructions et équipements existants situés dans les secteurs affectés par le bruit » soit mis en premier dans la délibération.

Avis de la commune sur le projet de PLU d’Ennery

La majorité est consciente des conséquences néfastes de l’extension du parc d’activité de la commune d’Ennery qui est mitoyen de notre commune. En particulier de l’accroissement des reports de circulation sur la rue de l’Hermitage qui entraineront des nuisances supplémentaires de bruit et de pollution pour les riverains. Malgré cela elle se contente de réclamer des modifications de forme sur quelques erreurs sur les limites des deux communes et appelle à voter pour ce projet.

Sandra Nguyen rappelant que ce PLU faisait encore la part belle à l’artificialisation des terres agricoles demandait quelles actions concrètes mettrait en œuvre la municipalité avec la mairie Ennery pour limiter ces nuisances. Elle n’obtenait pour toute réponse qu’une promesse de reconduction de contrôles déjà existants sur la circulation des bus et des camions sur la rue de l’Hermitage. De l’avis de riverains interrogés après le conseil, ces contrôles se révèlent déjà inefficaces et n’empêchent nullement une circulation bien trop importante de véhicules lourds.

Une fois n’est pas coutume : l’ensemble de l’opposition a voté contre ce projet qui n’a donc été approuvé que par la seule majorité.

Rapport annuel 2020 du contrat de ville

Le rapport de ce contrat de ville rappelle les difficultés inhérentes à l’année 2020 marquée par la pandémie. Cependant il ne fait que souligner le manque d’ambition de la majorité dans l’aide aux quartiers classés politique de la ville avec l’absence d’action sur les enjeux Santé, Equilibre des Territoires et Egalité femmes/hommes.

Alors que chacun sait que la pandémie avait durement touché les habitants de quartiers de Marcouville et des Louvrais. Florence Chambon s’inquiétait qu’aucune action sanitaire et de prévention santé n’y a été entreprise. Elle notait aussi l’absence d’ambition pour l’équilibre des territoires et l’égalité femmes/hommes. Elle demandait « Aurons-nous en 2022, une considération importante pour cet enjeu d’accès aux soins et de prévention santé à Marcouville et aux Louvrais et pourquoi pas pour l’ensemble de la ville ? »

En réponse, l’adjointe en charge de la Vie des quartiers mettait en avant des actions initiées en 2021 et les journées de dépistage et de prévention de l’hôpital qui ne dépendent pas des Quartiers Politique de la Ville. Pour l’équilibre des territoires elle s’en remettait à la seule Gestion Urbaine de Proximité alors que cette dernière n’était même pas identifiée dans son rapport. Les actions pour l’égalité femmes/hommes sont uniquement prises en charges par la CACP et des associations comme Du côté des femmes ou Les villageoises.

L’ensemble du groupe Pontoise Ecologique et Solidaire a refusé d’approuver ce rapport qui montrait les grands manques de la Politique municipale dans le soutient des Quartiers Politique de la Ville.

Convention de groupement de commande avec la CACP dans le cadre du NPRU (Nouveau Programme de Renouvellement Urbain)

La Ville et la CACP, souhaitant lancer conjointement une mission d’études sur la définition d’un projet urbain global et la définition d’un montage opérationnel pour le projet de renouvellement urbain de Marcouville, veulent créer un groupement de commande. Cette mission portera sur la définition d’un projet urbain global et la définition d’un montage opérationnel. Elle se déroulera en trois phases consécutives : diagnostic, scénarios d’aménagement chiffrés et programme d’actions avec un livrable prévu en 2022.

Gérard Bommenel rappelait la déshérence dans laquelle a été laissé le quartier de Marcouville et ses conséquences désastreuses. Sachant que l’ANRU représentait une chance unique de réhabilitation de ce quartier à ne pas rater, il demandait comment les habitants du quartier, les associations locales et les élus seraient impliqués tant dans les phases de diagnostic que de définition des scénarios d’aménagements et des programmes d’action ?

Dans sa réponse Mme la Maire avouait l’absence juridique de la ville dans ce quartier et reconnaissait qu’à travers le drame récent, la municipalité s’était enfin saisie du problème et promettait que la ville serait au rendez-vous pour ne pas retomber dans les mêmes errements. Elle notait que l’ANRU était bien un moment historique, un carrefour que le quartier ne devait pas rater. Mme L’adjointe en charge de la Vie des quartiers indiquait ensuite que la municipalité était en train d’organiser la concertation avec la population à l’horizon 2022.

Pontoise Ensemble restera vigilante pour que des actes clairs succèdent à ces bonnes paroles et continuera à œuvrer pour aider les habitants de Marcouville à définir et prendre en main leur futur.


Commentaires

Brèves

6 octobre 2017 - Politique. Le dispositif « Voisins vigilants » a fait débat à Pontoise

Les "voisins vigilants" ont monopolisé les débats au cours du dernier conseil municipal. Vous (...)

12 décembre 2016 -  Prochain Conseil municipal le jeudi 26 Janvier 2017

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 26 Janvier 2017 à 20h30 à l’Hôtel de (...)