Pontoise MAG ou Pontoise Maj ?

lundi 26 avril 2021
par   Pontoise Ensemble
popularité : 44%

Le bulletin municipal est un périodique de communication institutionnelle destiné à informer les administrés sur la vie de la commune. Il est distribué sur tout le territoire par les agents municipaux.
Au vu des derniers changements apparus au mois d’Avril, incluant un nouvel espace d’expression dédié au groupe majoritaire, on peut se demander si celui de la mairie de Pontoise n’est pas plutôt destiné à promouvoir la majorité en campagne pré-électorale.

Un contenu monopolisé

Les 24 pages de cette nouvelle mouture de l’organe de communication municipale marque une nouvelle étape dans la confiscation de cette publication au profit de l’équipe municipale en place.

Un éditorial qui prend ses aises

Rompant avec les habitudes de son prédécesseur qui ne consacrait qu’une demi-page à son éditorial et partageait l’autre moitié avec le sommaire, Mme la Maire s’était déjà accordé une page complète pour son article.

Le compte-rendu d’une conférence de presse bien opportune.

Une demi-page est consacrée à l’opportune réunion organisée par la Maire de Pontoise. Elle conviait en urgence le 13 mars les présidentes de région et du département à dénoncer publiquement avec elle les procédés cavaliers de SNCF Réseau qui avait fait passer la veille un premier train de fret sur la ligne J. On s’interroge sur le caractère pre-électoral de cette visio-réunion publique : elle réunissait pas moins de trois candidates sortantes aux élections régionales et départementales de juin prochain.

Des promotions

Une autre demi-page est employée à la promotion de l’adjointe en charge du logement à l’intérieur d’une valorisation sur deux pages du nouveau permis de louer initié par la ville. On y oublie cependant d’ne préciser le périmètre exact : ce dernier est une expérimentation restreinte à moins de 200 adresses sur 8 rues et 3 résidences des hauts de Marcouville.

Une double page enfin fait l’éloge du nouveau Directeur de l’Espace Larris Maradas, employé modèle. Mais – nous apprenons au moment de la publication – qu’ il n’est déjà plus Directeur de cet espace mais a été promu Directeur de la politique de la Ville.

Suivis d’une tribune majoritaire

Pour couronner le tout voici qu’apparaît pour la première fois depuis longtemps une tribune réservée à l’expression du groupe majoritaire. Seule dans sa page, habilement complétée et mise en valeur par une auto publicité consacrée à l’application mobile de la ville de Pontoise, cette promotion est placée juste en face des deux tribunes des conseillers municipaux de la minorité.

JPEG - 186.9 ko

Bien sûr on ne peut pas s’attendre à ce qu’un organe de presse dont le Directeur de la publication est le Maire soit d’une parfaite impartialité. C’est d’ailleurs pour cela que le législateur a prévu qu’un espace soit réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale. Et côté jurisprudence les choses sont claires : la majorité a droit à un espace d’expression identique à celui de l’opposition. Jusqu’à présent elle n’utilisait pas cette possibilité. C’est que lors de la mandature précédente une minorité éclatée en quatre puis six groupes se partageait la maigre page des opposants. Il n’était alors pas rentable de vanter son action majoritaire en moins de 1600 caractères serrés sur 1/6 de page isolé en dehors de l’espace réservé à l’opposition comme le contraint la jurisprudence. Cela aurait même été du plus mauvais effet. Aujourd’hui, avec deux groupes d’opposition, les tribunes offrent un espace de 3500 caractères sur une demi-page. L’enjeu est sans doute considéré suffisant par le bloc dominant du conseil pour amplifier le matraquage majoritaire.

Nous sommes bien loin des préconisations du groupe Pontoise Ecologique et Solidaire qui avait demandé que ce magazine, qui arrive dans toutes les boites aux lettres de la ville, devienne moins promotionnel et plus pédagogique. Ils avaient notamment demandé que sur les questions de sécurité, l’information soit non pas tant sur le nombre de policiers municipaux que sur les dispositifs locaux de lutte contre les violences intra familiales et le travail intéressant du TGI de Pontoise et sur l’information juridique des familles sur la pénalisation du harcèlement scolaire.

Espérons que la période de campagne électorale qui commence ramènera la majorité à un usage plus raisonnable de son organe de presse. Il y a des risques juridiques d’annulation des résultats des élections à venir en cas d’utilisation trop partiale du magazine municipal.


Le Pontoise Mag du mois d’Avril

Commentaires

Brèves

6 octobre 2017 - Politique. Le dispositif « Voisins vigilants » a fait débat à Pontoise

Les "voisins vigilants" ont monopolisé les débats au cours du dernier conseil municipal. Vous (...)

12 décembre 2016 -  Prochain Conseil municipal le jeudi 26 Janvier 2017

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 26 Janvier 2017 à 20h30 à l’Hôtel de (...)