Remédiera-t-on aux erreurs de mise en oeuvre de la DSP stationnement ?

mardi 28 décembre 2021
par  pontoisensemble
popularité : 44%

Les erreurs de mise en oeuvre de la récente DSP stationnement à Pontoise ont agité presse locale et réseaux sociaux cet automne. Mais la demande de corrections de ce mauvais démarrage par le groupe municipal Pontoise Ecologique et Solidaire a buté sur l’auto-satisfaction de la Maire.

Celle-ci arguait de la nouveauté de son volontariste, oublieuse de la composition de son conseil municipal : il s’agit de bon nombre d’anciens adjoints , comme elle, qui ont trop longtemps approuvé une politique de stationnement inefficace et inégalitaire.

Une maire oublieuse de ses choix lors de mandatures précédentes

PDF - 408.5 ko
Intégrale de la question orale

La question orale ironisait sur la trop tardive conversion écologique de Mme Von Euw, maire de Pontoise depuis juin 2020. "Dans une récente vidéo sur le site de la ville et dans votre éditorial de Décembre dans le magazine municipal, vous dites vouloir corriger les errements de la politique de stationnement des majorités municipales précédentes et vouloir développer d’autres modes de transport que l’automobile."

Il y a effectivement de quoi sourire puisque que Mme Von Euw a été adjointe du maire Philippe Houillon sur plusieurs de ses trois mandats, comme Mme Fromenteil et son conseil compte d’autres adjoints rodés Mme Moal de Bourmont, M. Blanchart, M. Lambert , M. Morcello !

Les plus gros ratés de la mise en oeuvre

JPEG - 18.6 ko "Force est de constater, suite aux multiples plaintes de nos concitoyens, que le démarrage de cette DSP se fait dans la douleur pour beaucoup de vos administrés" indique la question orale." Les vieux horodateurs en panne n’ont pas été remplacés avant que les nouveaux contrôles stricts soient lancés. Les amendes injustifiées sont légions : contravention pour des véhicules avec macaron de stationnement 2021, prise en compte d’une mauvaise zone de stationnement etc…"

La bronca des travailleurs de Pontoise

"Les professionnels se sont sentis soumis par surprise à une pluie de contraventions : pas de communication spécifiques sur les nouvelles modalités avant leurs mises en place" argumentait la Question orale. Il est vrai que ces travailleurs ont sévèrement renaclé via la presse locale et une pétition sur change.org et ce n’est qu’ainsi qu’a été organisé un abonnement travailleur. S’il est différent de celui des résidents, cet abonnement s’avère moins coûteux que le paiement à la mi-journée exigible auparavant. Mais il est de notoriété publique qu’ils étaient trop nombreux à s’en sentir dispensés sous les mandats Houillon.

Un paiement tout numérique discriminant

JPEG - 50.4 ko Pontoise Ensemble s’inquiète des difficultés de règlement de leur stationnement aux horodateurs de rue auxquelles se heurtent les personnes prudentes qui refusent le règlement sans contact pour leur carte bancaire et ne possèdent pas de smartphone. Les non pontoisiens dans ce cas de figure ne se savent pas "parias" du stationnement sur voirie et découvrent avec agacement. qu’ils sont condamnés au stationnement en ouvrage des parking Jean Jaurès et Canrobert. Cela n’améliorera certes pas la réputation d’accueil de Pontoise.

Stationnez, y’a rien à voir

La réponse de Mme Von Euw niait que les commerçants aient pu se sentir pris par surprise, "puisqu’ils doivent régler leur stationnement depuis 1973" . Elle reconnaissait cependant des "défaillances" dans la politique de contrôle. Elle se félicitait de la création d’un abonnement préférentiel pour les travailleurs, oubliant qu’il y avait fallu un peu de pression de ceux-ci. Elle se satisfaisait de l’augmentation "déjà visible" du taux de rotation des places de stationnement à Pontoise : il était de 1,7 voitures par jour et par place alors qu’une ville "attractive" doit viser un taux de 5 à 8 voitures par jour et par place. Bien que la Maire se félicite de cette nouveauté, Pontoise Ensemble souligne que le passage à deux voitures par logement pour l’abonnement résidentiel dans le secteur de l’hypercentre ne va pas du tout dans ce sens,

Malgré ces explications autosatisfaites de la majorité municipale, la position des élus PES pour qui l’attribution de cette délégation de service public stationnement à la société Indigo ne semblait pas " être la meilleure méthode pour améliorer la situation du stationnement à Pontoise" reste manifestement pertinente.

Les mobilités douces encore à la peine

La question orale interrogeait enfin sur la mise en place des mobilités douces dont les promesses peinaient à se réaliser. Elle citait "le parking à vélo du nouveau parking encore à l’étude à quatre mois de son ouverture et les promesses d’arceaux de stationnement en surface pour vélos dont les installations de 2022 représentent à peine 60% des implantations 2021".

Dans sa réponse Mme la Maire confirmait qu’il n’y aurait pas de parking à vélo dans le nouveau parking mais que celui-ci serait implanté dans l’actuel parking Jean-Jaurès a une date non précisée et fière de son bilan confirmait les chiffres de 135 arceaux vélos installés en 2021 réduits à 80 en 2022.

Mme Moal de Bourmont a ensuite expliqué que tout allait mieux pour les mobilités cyclables à Pontoise. Elle a même annoncé un "changement de braquet" pour 2022. Il y aura notamment "enfin plus de double sens cyclable pour les rues à sens unique à 30 Km/h si nombreuses à Pontoise" et une amélioration future pour le passage du pont de Pontoise avec le RER vélo. "Il faut qu’on accompagne ça, on n’a pas le choix , c’est dans les tuyaux".

La réponse de la maire commence à 2heure 37 min 40 secondes de lavidéo du conseil municipal. qui est clos au bout de 2h54 m


Video du Conseil Municipal du 14 Décembre 2021

Commentaires

Brèves

6 octobre 2017 - Politique. Le dispositif « Voisins vigilants » a fait débat à Pontoise

Les "voisins vigilants" ont monopolisé les débats au cours du dernier conseil municipal. Vous (...)

12 décembre 2016 -  Prochain Conseil municipal le jeudi 26 Janvier 2017

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 26 Janvier 2017 à 20h30 à l’Hôtel de (...)