Vote des Euro-députés : l’exemple détaillé des pesticides

jeudi 4 juin 2009
par  Bénédicte ARIES
popularité : 13%

Le magazine Terra eco a entamé une série sur les votes des députés européens français. Sa première étude concernait l’agriculture et les pesticides. En effet malgré les risques pour la santé et l’environnement de tous, les pesticides sont encore employés trop massivement par les agriculteurs de l’Union Européenne, et donc ceux du Vexin et de la Plaine de France...

Une directive de la Commission

validée par quasi tous les députés

Pour favoriser l’’utilisation d’alternatives et réduire la dépendance à l’égard de ces produits, la Commission avait proposé au Parlement européen un « cadre d’action communautaire pour une utilisation durable des pesticides ». Cette directive a été validée par le PE en janvier 2009 à 96,49% et surtout sans aucun vote contre des Euro-députés français.

Notons bien que ce texte de départ laissait aux Etats membres toute latitude pour chiffrer eux-même les objectifs de réduction à atteindre.

La commission du Parlement chiffre des objectifs

Lors de la première lecture, le 10 octobre 2007, les députés européens ont dû s’exprimer sur les amendements proposés par la commission de l’’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire du Parlement qui avait fait son travail de commission en organisant une application efficace de la directive.

Parmi les principales modifications soumises au vote des Euro-députés, il y avait la définition d’objectifs chiffrés : réduire la fréquence d’utilisation des pesticides de 25% en cinq ans et de 50% en dix ans. Cela avait été réfléchi et négocié en commission et c’était réalisable sans même renforcer l’agriculture biologique.

Le Parlement vote et refuse ces objectifs

 :
En ne comptant que les députés français, l’amendement aurait presque pu passer avec 31 voix pour et 32 voix contre. Mais au final, l’ensemble des Euro-députés du Parlement a largement rejeté l’amendement à 82,34%.
C’est pourquoi les négociations avec les ministres européens sur la version finale du texte, n’évoquent plus d’objectifs chiffrés communs : la montagne accouche d’une souris.

L’indispensable réduction de l’utilisation des pesticides en Europe ne se fera qu’au gré des dirigeants de chaque pays influencés par les rapports de force entre consommateurs et lobby de l’industrie des pesticides... Quel fiasco pour une directive validée à 96,49% au premier vote !

Comment ont voté nos Euro-députés francais

sur cet amendement de réduction de 50%

de l’utilisation des pesticides ?

Ils ont fait preuve de plus de cohérence que l’ensemble des Euro-députés.

POUR : 22 députés socialistes français (sur 25) ont soutenu l’amendement, à rebours de la position de leur groupe, le Parti socialiste européen (PSE), qui a voté à 84,39% contre.

Les six députés écologistes et les deux députés communistes français ont suivi la ligne de leurs groupes respectifs, les deux seuls formations européennes à avoir approuvé en majorité cet amendement.

Un député centriste a également "trahi" son groupe en approuvant ces objectifs.

CONTRE : - Les 17 députés UMP au complet
- la plupart des députés FN et centristes ont voté contre.
- 3 députés socialistes se sont également opposés à cette proposition : Michel Rocard, Catherine Trautmann et Roselyne Lefrançois.

Ceci à mettre en rapport avec les professions de foi écologistes de chacune des listes en concurrence le 7 juin 2009.

merci à Julien Vinzent pour la base de cet article

A lire aussi dans Terra eco :
Bio et OGM, temps de travail, le vote des députés européens à la loupe
le temps de travail en Europe

LES SOURCES DE CET ARTICLE :
Le site Vote Watch sur lequel ont peut voir le détail de tous les votes du Parlement européen.
L’’observatoire législatif du Parlement européen

Sur les pesticides et leurs dangers, voir les ouvrages de FrançoisVeillerette et le site de son association pour le droit et le respect des générations futures MDRGF Il était venu pour une conférence sur ce thème à Eragny il y a bientôt deux ans.