Rue Marcel Rousier : plus qu’un seul emplacement de parking…qui gêne tout le monde !

mercredi 4 octobre 2017
par   Pontoise Ensemble
popularité : 36%

Pontoise Ensemble relaie les interrogations des riverains de la rue sur les travaux de réfection entrepris qui suppriment une seule place de parking gênantes sur les deux en bas de la rue créant ainsi un point névralgique qui demeure générateur d’accidents.

La rue Marcel Rousier, étroite et pentue, relie la rue de la Bretonnerie à la rue Pierre Butin, en plein cœur du centre historique. Des travaux ont permis la réfection des trottoirs qui, vu leur mauvais état, en avaient grand besoin. Des potelets ont également été mis en place pour empêcher le stationnement abusif fréquent à l’entrée et à la sortie de la rue.
JPEG - 92.7 ko

Les travaux ont aussi été l’occasion, après discussion entre les services techniques et des riverains, de remettre en question deux places de stationnement non matérialisées dans le bas de la rue. En effet, une voiture garée sur ces emplacements empiète sur la chaussée et la réduit souvent à une largeur de moins de 2 mètres, ce qui est extrêmement étroit comme on le voit sur la photo. Cela ne laisse qu’un seul trottoir de l’autre côté, lui-même étroit puisque mesurant seulement 75cm de large. Mais, chose étrange, l’une des deux places a été retirée, mais pas l’autre.

JPEG - 30.1 ko

La conséquence est évidente : les camions-poubelles, camionnettes et camions de livraison, véhicules de secours (SAMU, Pompiers) ou tout simplement voitures un peu larges, sont obligés de monter sur le trottoir de gauche pour passer. A la veille de la fin des travaux, on pouvait déjà remarquer une belle empreinte de camion sur ce trottoir en cours de réfection qui prouvait que celui-ci avait dû utiliser tout l’espace restant de la voirie pour contourner l’obstacle d’une très petite voiture de ville garée sur la place incriminée. D’une part, les véhicules légers ont des risques de voir abimés leurs pneus gauches puisque la bordure du trottoir est haute et les véhicules lourds démolissent le trottoir rénové à grands frais. D’autre part, il n’y a plus aucun espace sécurisé pour le passage des piétons à cet endroit. Les piétons doivent bien souvent, attendre en amont ou en aval que les véhicules soient passés pour éviter de se faire écraser.

Au-delà du problème de l’embarras des piétons et des conducteurs empruntant souvent cette rue, tout cela pour une seule voiture garée à un instant T, on se demande quel est l’intérêt de refaire un trottoir à neuf pour qu’il soit rapidement dégradé par la suite. En effet, malgré son aspect de petite ruelle du centre-ville, la rue Marcel Rousier est très fréquentée par les camionnettes et petits camions livrant les commerces et restaurants (dont L’or Q’idée) situés en amont, mais aussi quotidiennement par les camions poubelles.De plus cette place proche du bout de la rue est très convoitée par les conducteurs cherchant à se garer rue Pierre Butin. Ceux-ci n’hésitent pas lorsqu’il la voient vide à faire une marche arrière pour s’y garer au mépris du sens interdit, créant un risque supplémentaire d’accrochage. Pour finir, si les trottoirs se font rouler dessus, où les habitants peuvent-ils mettre leurs conteneurs-poubelles sans que ceux-ci se fassent renverser ou écraser ? Pour résoudre ce casse-tête certains préfèrent déposer leurs sacs poubelle sur le trottoir de droite avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer les chats du voisinage éventrant systématiquement ces enveloppes fragiles. Ne serait-il pas plus efficient pour une bonne gestion de l’espace public d’installer un conteneur poubelle en lieu est place de ce parking ? Cela résoudrait un problème sanitaire sans empiéter sur la chaussée.

Pourquoi l’emplacement du bas, dont la suppression semblait acquise suite aux discussions avec les services techniques a-t-il été conservé, alors qu’il gêne tout le monde et crée une zone à risque pour les piétons ? Il semblerait que la décision ait été prise au plus haut niveau de la ville cédant à la demande d’un riverain désireux de conserver ce qu’il considère comme son parking privé sur la voie publique. Ainsi en va-t-il de la gestion de la ville de Pontoise où la voix d’un seul électeur compte bien plus que le confort et la sécurité des piétons qui empruntent les trottoirs étroits de notre cité.

Espérons que les indignations des habitants feront revenir la municipalité sur ce mauvais choix et que les véhicules, cyclistes et piétons pourront enfin emprunter sans risque les rues Marcel Rousier et Pierre Butin.

"Une place de parking : non merci ! Un conteneur-poubelle : avec plaisir !"

JPEG - 89 ko
Rue Marcel Rousier après les travaux

Commentaires

Brèves

29 mars - Où sont passés les oiseaux ?

Nouvel article de Nature en ville à Cergy-Pontoise
Vous avez sans doute entendu parler de la (...)

17 janvier 2017 - Une eau moins calcaire pour les usagers de Cergy-Pontoise, c’est possible.

Nous ici relayons L’Echo d’ AGLEAU - Hiver 2016 -2017 qui dénonce le trop important taux de (...)

L’association Pontoise Ensemble célèbre ses dix années d’existence. Tous les citoyens sont les bienvenus le samedi 24 novembre 2018 de 17h00 à 20h00, au Caméléon, place de la Fraternité à Pontoise.