QO sur la protection du patrimoine et le vallon de l’Hermitage

samedi 8 octobre 2016
par  Bénédicte ARIES
popularité : 25%

A l’occasion du CM du 29 septembre 2016, Bénédicte Ariès a posé 48 heures à l’avance une question sur le futur dispositif de protection du patrimoine urbain et paysager en évoquant l’intérêt d’y inclure le paysage du vallon de l’Hermitage.

Ci-dessous le texte de sa question, et les réponses orales qui lui furent faites.

Question

Elle était posée au nom du groupe municipal (minoritaire) "Pour la transition écologique à Pontoise".

"Le dispositif de Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP de 1993) doit légalement être transformé en Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP ou un autre acronyme) partout en France.

Ce nouveau dispositif est pensé pour affiner la protection du patrimoine. Ainsi une AVAP peut être créée sur des quartiers, des espaces batis , des sites non bâtis ou des paysages pour des motifs d’intérêt culturel, architectural, urbain, paysager, historique ou archéologique. Elles ont pour objet la mise en valeur du patrimoine bâti et des espaces dans le respect du développement durable.

Le passage de la ZPPAUP à l’AVAP à Pontoise est l’occasion d’examiner le bilan de la protection dont a bénéficié le centre-ville. D’expérience, il me semble positif, même s’il est un peu contraignant et il n’a bloqué ni l’évolution ni le transfert des propriétés.

L’exemple du mitage du paysage du vallon de l’Hermitage, coeur du Pontoise impressionniste de Pissaro, prouve a contrario la dégradation d’un paysage non protégé.

Dans cette pointe pontoisienne du Parc naturel régional du Vexin, on voit encore, hélas de moins en moins, ce qui a séduit les peintres impressionistes qui font la célébrité de la Ville dans les plus grands musées du monde. Sa sauvegarde paraît impérative pour notre ville labellisée d’art et d’histoire.

Lors des actions de concertation de l’Avap (réunions publiques et registre), l’avis bien argumenté des habitants de l’Hermitage était qu’il fallait intégrer le vallon à l’Aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine.

La Ville prendra-t-elle cette demande en considération ? "

Réponse

L’adjoint à l’urbanisme a donné le titre du dernier dispositif voté en juillet 2016 : "Sites patrimoniaux remarquables".

Décrivant les effets selon lui terriblement astreignants et pénalisants pour les propriétaires d’un dispositif de protection, (ce dont doutait d’expérience l’auteure de la question dans son texte) il a argué que l’architecte des Bâtiments de France (qui serait impliqué dans sa mise en oeuvre) y était "opposé" et qu’on ne pouvait inclure le vallon de l’Hermitage de façon cohérente dans le périmètre qui protège le centre-ancien. Selon lui ce vallon était déjà bien suffisamment protégé au titre du Plan local d’urbanisme.

Cette réponse semblait bien être une fin de non recevoir définitive.

Cependant le maire l’a complétée en soulignant l’habitude qu’avait la Ville de mener les concertations d’urbanisme de façon constructive et en annonçant la tenue d’une nouvelle réunion avec les habitants du quartier sur cette question.

Affaire à suivre donc...
NB : la transcription intégrale de cette réponse pourra se lire sur le site municipal (sous l’onglet "procès-verbaux"). Cette transcription de la séance du 29 septembre sera probablement validée lors du conseil municipal du 17 novembre.


Brèves

6 octobre 2017 - Politique. Le dispositif « Voisins vigilants » a fait débat à Pontoise

Les "voisins vigilants" ont monopolisé les débats au cours du dernier conseil municipal. Vous (...)

12 décembre 2016 -  Prochain Conseil municipal le jeudi 26 Janvier 2017

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 26 Janvier 2017 à 20h30 à l’Hôtel de (...)