Prévention canicule : favoriser l’ombrage estival

jeudi 27 juillet 2017
par  Bénédicte ARIES
popularité : 12%

On nous alerte tous les ans des préconisations du plan local Prévention canicule. Mais à Pontoise, on ne voit guère changer les pratiques d’aménagement de l’espace public qui peuvent aider à minimiser les pics de chaleur.

Ainsi on voyait élaguer des arbres en juin alors que c’est dans les trois mois d’été que l’ombre des feuillages est indispensable au bien vivre en ville.

Le plan prévention canicule municipal

JPEG - 1.5 Mo

Dans le cadre du plan national de prévention de la canicule, le service Seniors de la Ville recense les personnes âgées à risque, met en place une cellule de veille . Les aides à domicile de la Ville, les intervenants des centres de loisirs, des accueils périscolaires et des crèches sont informés des mesures à prendre en cas de pic de chaleur prolongé.

Ce plan pontoisien dit "fortes chaleurs" est pertinent. Mais quatorze ans après la canicule exceptionnelle du mois d’août 2003, une Ville peut faire bien plus que d’informer les personnes.

Verdir la ville c’est prévenir la canicule

JPEG - 1.9 Mo

Augmenter la végétalisation à proximité des logements est un bon moyen d’abaisser les températures extérieures. Un parc urbain de 100 M2 influe sur ses environs dans un rayon de 100 M2.

Une Ville peut penser différemment ses espaces urbains pour que des murs végétalisés, arbres et fontaines y apportent de la fraicheur sans surcoût de gestion. A chaque opération de voirie elle peut réduire l’imperméabilité du sol largement autour de ses pieds d’arbres, et sur ses parkings.

Elle peut inciter les citadins à faire verdoyer les trottoirs dans le cadre d’une charte de végétalisation. Bordeaux, le Havre, Paris, Auvers ont montré la voie : elles ont instauré un "permis de végétaliser " avec ou sans liste de végétaux autorisés où figurent des plantes adaptées au climat, robustes et faciles à entretenir ; les services techniques viennent alors créer un accès au sol naturel.

Verdir la ville c’est aussi encourager l’ombrage estival

JPEG - 1.2 Mo
Au plus immédiat, une Ville peut modifier ses dates et pratiques d’élagage pour que les arbres apportent le maximum d’ombrage au moment des pics de chaleurs qui se produisent régulièrement entre le début juin et la fin août.

Ne désespérons pas un jour de voir le véritable "piège à chaleur" qu’est actuellement la place de la gare devenir chaque été une double galerie fraîche sous l’ombrage de ses tilleuls .
JPEG - 1.5 Mo
pour en savoir plus :

http://www.apc-paris.com/actualite/foret-ville-pour-lutter-contre-lilot-chaleur-urbain

https://www.wedemain.fr/Il-capte-l-eau-et-la-chaleur-le-premier-parc-resilient-inaugure-a-Copenhague_a1628.html


Forêt ville pour lutter contre l’ilot de chaleur urbain

Brèves

1er décembre 2016 - Réunion publique le 14/12/2016 : aménagement du stationnement rue Pierre Butin

La mise en place d’un radar a démontré en 2014 que la limitation de vitesse à 30 km/h sur la rue (...)