Pontoise - Quelle réunion au Dôme sur la sécurité le lundi 27 avril ?

lundi 27 avril 2009
par  Bénédicte ARIES
popularité : 4%

En ces temps de crise économique dure, nous constatons la résurgence politique des questions sécuritaires. Est-ce vraiment l’urgence pour les Français qui s’inquiètent des réformes "à la découpe" des services publics de santé, d’éducation, de gestion du courrier sans oublier les problèmes d’emploi ?

Les élus mais aussi les présidents et adhérents d’associations sont invités à une réunion lundi à 19h00 : "Vos libertés, votre sécurité, parlons-en ensemble". Les esprits curieux qui demandent l’ordre du jour de la réunion apprennent qu’autour du préfet et du député maire il y aura aussi le maire de Saint Ouen L’Aumone, d’autres maires du Vexin et du Sausseron... et ils se sentent peu motivés pour aller "faire la claque" !

La sécurité, préalable ou aboutissement de la vie sociale ?

La sécurité des biens et des personnes est une des conditions de la vie sociale et elle évolue donc avec la société française. Quand tout le monde a une télévision il y a moins de risque de se la faire voler... Quand les biens sont de mieux en mieux protégés, les personnes sont plus attaquées et d’abord les plus vulnérables : personnes âgées, passant ou usager isolé, petite commerce aux heures creuses...

Or les difficultés économiques et sociales s’aggravent en France. Pas seulement du fait de la crise financière des subprimes, mais aussi du fait de l’approfondissement du fossé creusé à coup de réformes fiscales entre les riches et les pauvres, du fait d’une politique encourageant (au prix de quels risques !) la propriété immobilière pour tous et non la construction de logements locatifs sociaux, du fait des restrictions de services publics qui excluent de plus en plus les défavorisés, les logés-loin, les mal-portant-sans-mutuelle, les apprenants-avec-difficulté...

Alors que peut-on attendre de ces forums qui selon le site de la Ville "sont mis en place par le Ministère de l’Intérieur et se déroulent entre le 16 mars 2009 et le 18 mai 2009" ?

Une réunion instrumentalisée à Nice

Mardi 21 avril à Nice une table ronde réunissait en présence de Nicolas Sarkozy policier, gendarme, magistrat, enseignant, agent des impôts pour évoquer les violences urbaines et les moyens d’y remédier.

Un article de Libération paru le lendemain analyse cette réunion. Le papier vaut le coup d’oeil. Les représentants de nos services publics ont évoqué le manque de moyens d’appliquer les lois existantes qui suffisent, la difficulté de lutter contre "la fraude fiscale et sociale" et "la cybercriminalité", de faire saisir les biens des hauts trafiquants.

Ils n’ont demandé ni nouvelles lois, ni kärcher, ni établissement scolaires bunkérisés, mais plutot la nécessité d’"école ouverte, même pendant les vacances pour éviter aux enfants de traîner dans les escaliers des quartiers". Mais selon Libération, ces remarques n’ont pas dissuadés le Président Sarkozy de conclure la table ronde d’un fougueux "je ne laisserai pas se développer le phénomène des bandes".

Neuf forum sont organisés dans le Val d’Oise

Le prochain aura lieu le 30 avril à Cergy en préfecture. C’est ce qu’on lit sur le

site du ministère de l’Intérieur.

Ne désespérons pas des opérations de concertation gouvernementale. La conclusion de ce forum de débat entre les forces de l’ordre et les Francais sera sans doute moins à coté de la plaque des interrogations et propositions qui seront faites que lors de cette table ronde niçoise !!! Elle n’est présidée que par un préfet.


Documents joints

PDF - 41.6 ko
PDF - 41.6 ko

Commentaires  Forum fermé

Brèves

1er décembre 2016 - Réunion publique le 14/12/2016 : aménagement du stationnement rue Pierre Butin

La mise en place d’un radar a démontré en 2014 que la limitation de vitesse à 30 km/h sur la rue (...)