Le code de la route protège mieux piétons et cyclistes

lundi 20 juillet 2015
par  Bénédicte ARIES
popularité : 43%

Bonne nouvelle estivale : un décret d’application immédiate, publié le 4 juillet 2015 au Journal officiel, vise à « sécuriser et à développer la pratique de la marche et du vélo« . Il durcit les sanctions contre les automobilistes gênant la circulation piétonne sur les trottoirs et il élargit et sécurise les possibilités de circulation des cyclistes.

L’amélioration de la sécurité de chacun n’est pas que dans la multiplication de caméras de vidéosurveillance !

Les rues à 30 accessibles aux vélos à contre-sens

Le double-sens cycliste sera généralisé sur les aires piétonnes et sur les voies où la vitesse de circulation est limitée à 30 km/h, comme la rue Carnot (R. 431-9 et R. 412-28-1 nouveau) . C’est déjà le cas depuis 2008 dans les zones de partages comme la rue de l’hôtel de ville.

Le cycliste peut s’écarter du bord droit de la chaussée ou des véhicules en stationnement, à la distance nécessaire à sa sécurité, pour se prémunir de l’ouverture des portières (R412-9).

Le conducteur d’un véhicule motorisé a le droit de chevaucher une ligne continue de séparation des voies afin de dépasser sans danger un cycliste.

Trottoirs et pistes cyclables mieux défendues

Seront considérés comme « très gênants pour la circulation publique« , et punis de coûteuses contraventions de la 4e classe, l’arrêt ou le stationnement d’un véhicule motorisé :

sur les passages réservés aux piétons,

sur les trottoirs (sauf motocyclettes, tricycles à moteur et cyclomoteurs),

sur les voies vertes, (dont la Paris-Londres qui traverse Pontoise)

sur les bandes et pistes cyclables

ou à moins de 5 mètres en amont des passages piétons dans le sens de la circulation, sauf marquage au sol (article R417-11, code de la route).

Ne désespérons pas de voir appliquer cette règlementation dans notre ville.

Un autre partage de l’espace public

Selon Pierre Serne, président du Club des villes & territoires cyclables, "Les rues et les places ne sont pas seulement des lieux où on circule mais des espaces où on séjourne. L’expansion de la voiture individuelle s’est faite aux dépens des autres fonctions urbaines et a privatisé l’espace public. Après le décret de la démarche du Code de la rue paru en 2008, ce texte est une nouvelle étape importante pour nous aider à changer la physionomie de nos villes ».

pour en savoir plus : le communiqué du Club des villes & territoires cyclables du 6 juillet, sur les avancées apportées par le décret n°2015-808 du 2 juillet 2015 relatif au plan d’actions pour les mobilités actives (PAMA) et au stationnement.


Documents joints

PDF - 141.1 ko
PDF - 141.1 ko

Brèves

1er décembre 2016 - Réunion publique le 14/12/2016 : aménagement du stationnement rue Pierre Butin

La mise en place d’un radar a démontré en 2014 que la limitation de vitesse à 30 km/h sur la rue (...)