La présentation du deuxième tour à Pontoise sur RGB

vendredi 26 juin 2020
par  pontoisensemble
popularité : 44%

La Radio locale, radio RGB.99.2FM a mis en ligne une émission spéciale deuxième tour des municipales à Pontoise.

Cette émission, diffusée les 16 et 7 juin, fournit l’occasion d’entendre successivement les trois têtes de liste qui restent en piste pour le scrutin du 28 juin,
Voici quelques extraits et commentaires...

Une émission mais pas un débat

Les trois candidats sont interrogés successivement pendant vingt minutes par José Guérin, Elle reste accessible en podcast sur le site de la radio rgb.net.
On entend par ordre d’apparition : Stéphanie Von Euw qui assume sans état d’âme son statut d’héritière, puis Sandre Nguyen-Dérosier dans son rôle de porte-parole de l’indispensable changement et enfin Gérard Seimbille qui se présente comme élu de proximité venu du monde associatif et reconnait que tout n’a pas été bien fait.

Quelques extraits de l’intervention de Stéphanie Von Euw

Elle explique la double candidature à droite « je pense qu’il y avait un problème de personne ou d’égo » et déprécie la fusion Bourdou/Seimbille « pour moi c’est de la tambouille, de la cuisine politique et je m’y suis toujours refusée. »

Elle reconnaît implicitement que Pontoise a perdu en attractivité et dynamisme après 20 ans. « ce que je souhaite c’est que Pontoise redevienne une ville attractive et dynamique. » et que la Police municipale actuelle manque d’efficacité « Pour lutter contre l’insécurité c’est d’abord réorganiser la police municipale…augmenter les effectifs… amplifier les horaires ».

Mise en présence de tout ce que la majorité n’a pas fait face au défi climatique, on sent du flou : « L’environnement c’est très vaste, c’est aussi bien avoir une ville qui gaspille moins en énergie, une ville qui soit exemplaire dans la mise à disposition de modes alternatifs de transport," . Cela dit elle conteste aussitôt la pertinence des pistes cyclables temporaires travaillées en concertation par l’Etat avec les associations cyclistes nationales et locales.. " Nous proposons un schéma de piste cyclables sécurisé avec une incitation à louer un véligo …ou à acheter un vélo électrique…", ce qui, on le sait par ailleurs, est déjà soutenu par la Région Ile de France !.

Elle manifeste une belle confiance " démultiplier notre programme de jardins partagés en pied d’immeuble c’est relativement facile à faire, ça peut se faire de manière accompagnée par les services"…. » Le vécu de plusieurs membres actifs de la société pontoisienne, notamment les activistes du mouvement des Incroyables comestibles, ne fait pas état d’une grande collaboration des services, et on peut supposer donc qu’ils n’en avaient pas la consigne sous le maire sortant.
.
Enfin elle reconnaît les relations difficiles entretenues par la mairie vis-à-vis de l’agglomération « La position de Pontoise par rapport à l’agglomération c’est un peu je t’aime, moi non plus »

Quelques extraits de l’intervention de Sandra Nguyen-Dérosier

Interrogée sur sa désignation de la tête de liste par une Assemblée citoyenne, elle évoque un travail de démocratie participative", " de démocratie très ouverte pour la construction du programme", "le nom de la liste" puis "pour le choix des alliances de second tour".

L’expérience de la crise sanitaire , à laquelle "répondait déjà notre programme" , appuie la volonté d’impulser "une dynamique de ville résiliente" c’est à dire "qui tire des enseignements d’une crise pour être encore plus fort après". Elle a insisté sur l’usage des méthodes de téléconférence et de vote par internet pour faire vivre la démocratie participative en période de confinement, mais reconnaissons que la conversion à ces outils a été générale dans la société française.

Interrogée sur division de la Gauche "nous regrettons de ne pas pouvoir s’allier avec les forces de gauches" , "notre souhait collectif c’était de tendre la main a la gauche radicale et a centre gauche" "nous n’avons pas été entendu par les têtes de de listes et nous le regrettons". C’

Sur le slogan construire le Pontoise d’après "c’est le faire avec les habitants". L’économie locale c’est important, "il faut remettre l’humain au centre de la ville",

Interrogée sur l’agglomération que Pontoise vit souvent de façon conflictuelle elle propose de "passer de Cergy / Pontoise en un vrai Cergy-Pontoise qui travaille ensemble sur la base du "manifeste pour l’agglomération de Cergy-Pontoise" et "je porterais ces orientations là" ....

Quelques extraits de l’intervention de Gérard Seimbille

Il expliquer la double candidature à droite il minore le passé « ce n’est pas seulement une conception de personne, c’est vrai que nous avons travaillé tous les deux trois mandats… nous n’avons pas la même conception de la politique…" attaquant personnellement "Stéphanie von Euwe est beaucoup plus dans une notion de carrière politique puisque elle a toujours vécu de la politique,… Je ne suis pas un carriériste de la politique ». Remarquons quand même qu’il cherche à se maintenir au pouvoir à 70 ans !

Il fait son mea culpa sur le mode de gouvernance de la ville jusqu’à présent« on ne peut plus concevoir la politique comme on le concevait dans le passé c’est-à-dire en ayant la certitude que ce que l’on met en œuvre correspond à ce qu’attendent les administrés »
Il a découvert le consommer local grâce au confinement « il y avait une possibilité de vivre sur un secteur de proximité" espère que cela va "perdurer".

A propos de la maison de santé lancé par la majorité actuelle il reconnaît son échec « puisque l’on a pas réussi à le faire je propose que l’on salarie des médecins ».

Pour ce qu’il n’a pas fait sur l’environnement bien qu’il siège dans de multiples instances où il aurait pu avoir une action forte ( ex : l’agence de l’eau’) il reconnaît clairement : « L’environnement qui n’a pas toujours été considéré comme une de mes priorités, il faut que l’on accentue nos axes sur la priorité de l’environnement… nous allons mettre en place une assemblée citoyenne de l’environnement ».

Pour la police municipale « Les administré ont l’impression que la police municipale n’est pas assez présente partout, ..il suggère une petite augmentation des effectifs »

Il vante une liste "la plus représentative possible pour la Ville", impression que ne donne pas trop ses photo de groupes, promet d’être "attentif aux attentes de la population" avec la « Volonté de réveiller cette belle ville », évoquant "l’intérêt général, et estimant que "le dur c’est l’investissement" il promet de réinvestir l’ancien collègedu Parc aux Charrettes.

Sur le passé ville agglomération il reconnaît « un passé tendu et conflictuel » .

Le lien vers le site : http://www.radiorgb.net/wp-content/...


l

Commentaires

Brèves

2 juillet - Reporterre : La dernière usine en France de papier 100% recyclé menacée de fermeture

Encore une preuve que la filière du recyclage est à la peine.La papeterie de la Chapelle Darblay, (...)

26 juin - Bénédicte Ariès vous parle d’urbanisme

Dans le cadre du projet municipal de la liste Pontoise écologique et solidaire, Bénédicte Ariès, (...)

10 avril - Contribuez à la consultation du collectif #LeJourdAprès

Nous relayons ici l’appel de parlementaires de différentes sensibilités politiques, qui appellent (...)

3 avril - Fabriquez vous même vos masques de protection contre le Covid-19

Belle initiative de l’Association Agir Local de JM vincent qui a publié la norme pour fabriquer (...)

28 mars - Participez au lancement des 7 communs web

Nous relayons le message de Jean Baptiste POUYAU Jean Baptiste qui lance un projet pour mesurer (...)