Entre 30 avril et 8 mai 2017

samedi 6 mai 2017
par  Bénédicte ARIES
popularité : 12%

Les cérémonies du 8 mai 2017 souffriront peut-être d’advenir le lendemain du deuxième tour des élections présidentielles.

Mais entre la journée nationale du souvenir des victimes de la déportation et la célébration de la fin de la deuxième guerre mondiale, il est possible d’évoquer le courage de ceux qui ont lutté contre l’occupation et les ordres iniques du gouvernement vichyste.

On peut voir sur le site du New York Times un beau film d’hommage à une très jeune résistant de quinze ans, appprenti teinturier devenu fournisseur de faux papiers pour de nombreuses personnes en danger.

Adolfo Kaminsky, jeune juif, a pu être libéré de Drancy car il était de nationalité argentine. Il a ainsi échappé au sinistre sort des déportés. Devenu un des spécialistes des faux papiers de la Résistance française, il a pu ainsi sauver des centaines d’adultes et d’enfants pendant l’occupation,

HTML - 269.6 ko
The Forger - Video - NYTimes.com

Les polyglottes peuvent lire icien anglais l’article qu’illustre cette vidéo :

Souvenir des victimes de la déportation

Le dernier dimanche d’avril est chaque année dédié au souvenir des victimes de la déportation dans les camps de concentration et d’extermination nazis lors la Seconde Guerre mondiale. Cette date a été retenue en raison de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps, et parce qu’elle ne se confondait avec aucune autre célébration nationale ou religieuse existante.

Pour en savoir plus : ici Fondation pour la mémoire de la déportation :

Commémoration du 8 mai

Ce 8 mai, la France commémora l’anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Signée en deux temps, la capitulation de l’armée du Reich a mis fin à un conflit qui fit plus de 36 millions de morts sur le continent.

Le 8 mai 1945, à 15h00, les cloches de toutes les églises sonnent officiellement la fin de la Seconde guerre mondiale tandis que le général de Gaulle en fait l’annonce radiophonique. La population laisse éclater sa joie. Le 8 mai après-midi et le 9 mai sont déclarés exceptionnellement fériés. La foule envahit les rues, entonnant la "Marseillaise" et des chants patriotiques.

La célébration de ce jour de victoire instauré dès 1946 a considérablement évolué jusqu’en 1981, date à partir de laquelle un consensus s’est fait pour consacrer le 8 mai jour férié et jour de fête nationale.