Elections municipales du 15 mars : un changement de majorité est possible

vendredi 28 février 2020
par  pontoisensemble
popularité : 29%

Les électeurs pontoisiens auront finalement le choix entre cinq listes lors du scrutin du premier tour : deux listes de droite, la continuité sans le changement quoi qu’affirment les deux adjoints sortants, une liste de centre et deux listes de gauche.

Ne désespérons pas d’une liste d’union intelligente et pragmatique de second tour pour que Pontoise sorte enfin de son conservatisme et de son immobilisme sur les urgences écologiques et sociales.

Une innovation politique

Pontoise Ensemble, association citoyenne non partisane, a saisi depuis plus d’un an l’opportunité de voir les forces de gauche peser sur cette élection. Pour cela elle a contribué à l’élaboration d’un programme avec l’association Graines pontoisiennes et le mouvement Place Publique par des débats et des consultations publiques.

Ce processus a abouti le 30 novembre 2019 à la création d’une Assemblée citoyenne porteuse d’une liste qui réunit des militants de toutes les gauches, signataires d’une charte commune. Le 14 décembre dernier, ce sont le nom de la liste « Pontoise écologique et solidaire » et celui de la tête de liste en la personne de Sandra Nguyen Dérosier qui ont été choisis par une centaine de participants.

L’assemblée citoyenne a ensuite poursuivi ses débats sur la définition d’une nouvelle politique pour la ville. Désormais un programme existe, porteur de propositions écologiques, sociales et démocratiques. Une liste de 39 candidats se présente aux suffrages des Pontoisiens. Pontoise écologique et solidaire a recueilli les soutiens des signataires de l’assemblée citoyenne et du parti Europe écologie les Verts (EELV), du Parti socialiste (PS), de Générations-s et de la Gauche républicaine socialiste.

L’expérience de 2014

Pontoise Ensemble a voulu éviter de se retrouver comme en 2014 avec l’impossibilité de soutenir clairement telle ou telle liste parmi celles se proclamant de gauche par investissement de divers partis. Avec une gauche divisée, d’union PS-EELV d’une part et d’union d’extrême-gauche de l’autre, face à une seule liste de droite demandant un 3e mandat, l’abstention des électeurs progressistes fut telle qu’il n’y eût même pas de deuxième tour à Pontoise. En conséquence le conservatisme urbanistique et social a continué à régner six années supplémentaires alors que les alertes sociales et écologiques imposaient déjà de changer d’optique.

Une année de tentatives

En fêtant publiquement ses dix ans d’existence à l’automne 2018, Pontoise ensemble avait spécifiquement invité toutes les forces politiques de gauche à venir réfléchir à l’échéance des prochaines municipales. Dès le mois de janvier 2019, elle avait invité nommément les leaders EELV, PS et de Pontoise à Gauche Vraiment (PAGV) à échanger en privé en leur proposant d’engager un travail commun pouvant déboucher sur une démarche d’union.

Le mandat clair d’une association citoyenne

Lors de son assemblée générale en juin 2019 Pontoise Ensemble avait mandaté le bureau de l’association pour qu’il continue à œuvrer au maximum au rapprochement des gauches pontoisiennes pour les élections municipales 2020. L’association a donc lancé une campagne publique dans ce sens avant l’été. Mais de fait elle n’a pu commencer à mener d’actions communes qu’avec la très jeune association Graines pontoisiennes et le mouvement Place Publique 95, sans réponse de Pontoise à gauche vraiment (PAGV) à ses invitations répétées à travailler sur les thèmes des mobilités et des déplacements (le 20 septembre), du développement durable (le 15 octobre), du logement et de l’urbanisme (le 15 novembre), de l’éducation (le 6 décembre), de la santé (le 15 janvier).

Des propositions de travail collectif répétées

Nous avons constaté que PAGV ne cherchait pas à travailler avec Pontoise Ensemble, malgré notre courrier rappelant en novembre des nombreux points de convergence sur les principaux points de son programme : les questions de santé (urgence du besoin de médecins de ville), la vidéosurveillance (politique de prévention plutôt qu’un programme démesuré et coûteux), le rôle du parking de centre-ville (libérer la voirie pour donner priorité aux piétons et aux circulations douces) et la place des services publics dans la gestion de la Communauté d’agglomération. Cependant aucune de ces propositions n’a fait l’objet de la moindre concertation.

L’appel à participer à l’assemblée citoyenne lancé le 30 novembre par Graines pontoisiennes, Place publique et Pontoise Ensemble a créé une nouvelle dynamique au-delà des groupes constitués. Celle-ci a permis de réunir un public nouveau, jeune, porteur d’engagements novateurs pour la ville dans l’objectif de la campagne des élections municipales 2020. PAGV a fait le choix d’une liste séparée. Ce que nous avons regretté.

Le vote de l’assemblée citoyenne a donné légitimité au titre de la liste Pontoise Ecologique et Solidaire et à la personne qui la mène, Sandra Nguyen-Dérosier. Pontoise ensemble peut donc considérer que le mandat de son assemblée générale 2019 a été accompli, même imparfaitement.


Commentaires