Elections départementales : Tour d’horizon

mercredi 16 juin 2021
par   Pontoise Ensemble
popularité : 10%

En cette année perturbée par la crise sanitaire Pontoise Ensemble n’a pu organiser de rencontre des Pontoisiens avec l’ensemble des candidats qui revendiquent les valeurs de l’écologie sociale et doit se contenter d’une analyse comparative des documents distribués.

Six binômes paritaires en lice

Dans un canton taillé sur mesure pour rester à droite puisqu’à demi sur le nord-Vexin, fief traditionnaliste s’il en est, Pontoise Ensemble regrette que, sur les six binômes paritaires en présence, ils soient finalement trois à solliciter les suffrages des électeurs de gauche.

En examinant l’ensemble des documents de l’enveloppe officielle nous faisons plusieurs constats.

Pour l’extrême droite, l’économie de déclinaison locale des candidatures RN atteint son maximum : la profession de foi intègre deux fois le portrait de la présidente du parti, manifestement seul argument électoral mobilisateur. Son nom est plus lisible que celui des candidats. Et pourtant ces noms semblent bien être les seules modifications avec leur photo et l’intégration du mot Val d’Oise au recto apportées au texte commun de toutes les candidatures RN sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Pour la droite pure, on remarque que le binôme soutenu par l’Union des maires du Val d’Oise est moins vert sur sa profession de foi que sur les tracts distribués à Pontoise. Cela semble opportun pour un candidat Président de la FDSEA du Vexin pour qui la transition agro-écologique est un non sujet.

Pontoise Ensemble s’amuse de ce que le binôme qui tractait « majorité présidentielle » sur les marchés pontoisien oublie d’indiquer toute mention partisane sur sa profession de foi, préférant valoriser la carte de visite de son meilleur candidat, largement décoré !

Dont trois pour représenter la gauche

Les logiques d’appareil pour dynamiser les listes des élections régionales semblent donc avoir prévalu pour le PRG et le PS, malgré des négociations locales entre militants se connaissant peu ou prou. Remarquons qu’à la surprise de certains, Europe Ecologie Les Verts (EELV et La France Insoumise (LFI) ont trouvé les moyens de partir sur le même bulletin avec un programme départemental commun accompagné par une remplaçante de Génération.S les dissidents hamonistes du PS. C’est que sur le terrain des luttes environnementales, (triangle de Gonesse, velov-parade…) que leurs militants se retrouvent souvent . Et les occasions ont été multiples de constater l’absence tant des militants du PRG et de ses cinq soutiens partisans que celle des militants du PS et de ses quatre partis partenaires.

Pour faire avancer les valeurs de gauche en Val d’Oise, nous avons donc six candidats en lice, autant de femmes que d’hommes comme l’impose la réforme de jumelage des 42 cantons initiaux du département.

Bénédicte Ariès et Julien Foucou avec le slogan « « Pouvoir vivre en Val d’Oise, l’écologie sociale évidemment ! » et six logos de soutien en bas de page pour défendre l’écologie sociale.

Sandra Nguyen-Dérosier et Edwin Legris sous le slogan « Mieux vivre dans le Val d’Oise, sous-titré écologistes et solidaires et cinq logos de soutien en bas de page.

Bouchra Bougara et Jean-Richard Norziélus sous le slogan « L’alternative au cœur du Val d’Oise » avec six logos de soutien en bas de page, Liste citoyenne (mouvement de sans étiquette) et quatre micro mouvements écologistes : AEI, CAP Ecologie, CAP21, MDP.

Pontoise Ensemble souhaite que l’un de ces binômes au moins recueillera suffisamment de suffrages pour pouvoir participer au 2e tour de ces élections départementales le 27 juin et qu’il aura alors le soutien des électeurs des deux autres.


Commentaires