De nouvelles formes d’habitat collectif au quartier Bossut

mercredi 14 octobre 2015
par  Jean Colomier
popularité : 46%

Les toutes premières constructions du quartier Bossut sont apparues dans le paysage pontoisien. Elles ont été livrées et emménagées…par des gendarmes.

Une visite des réalisations a été organisée dernièrement par le Conseil d’architecture d’urbanisme et d’environnement du Val d’Oise (CAUE) qui a son siège rue des deux Ponts à Pontoise.
JPEG - 1.5 Mo

Les spécificités d’un programme

Ces nouveaux immeubles de la ZAC du plateau Bossut ont été conçus pour héberger les familles des fonctionnaires de gendarmerie du nouveau pôle scientifique Lange, qui devrait représenter environ 500 emplois à terme.
Ces derniers doivent bénéficier de logements de fonction à proximité immédiate de leur poste de travail. L’Etat exigeait donc des logements de bonne taille, avec de petits loyers.

Pour des questions de coûts et de sécurisation la distribution des accès et les espaces annexes ont été repensés ; des choix d’urbanisme ont été effectués pour les appartements et leurs dispositions : pas de balcons privatifs, mais de grandes terrasses collectives avec des choix de distribution des accès par coursive plutôt que par couloirs ; des parkings pour les vélos, et des « caves » privatives disséminées à tous les niveaux.

Plusieurs agences d’architectes se sont associées pour le projet. Le résultat final offre, pour un petit prix de réalisation, des grands logements et une diversité dans l’habillage des façades. En outre, les immeubles présentent des hauteurs différentes pour éviter l’effet « grand ensemble ».

Vers une « gendarmerie » pour tous ?

Les architectes prévoient de tirer des enseignements de cette expérience en espérant qu’elle sera reproductible.

Cette option d’espaces collectifs a déjà été tentée avec des succès relatifs dans des réalisations HLM ou copropriété de la ville nouvelle, comme La Challe à Eragny ou Le Ponceau à Cergy.

L’expérience prouve que ces circulations semi-publiques deviennent souvent une zone de trafics variés… mais ici, à Pontoise, ce sont des gendarmes !


Brèves

1er décembre 2016 - Réunion publique le 14/12/2016 : aménagement du stationnement rue Pierre Butin

La mise en place d’un radar a démontré en 2014 que la limitation de vitesse à 30 km/h sur la rue (...)