Compte-rendu du Conseil municipal du 7 février 2013

lundi 11 février 2013
par   Pontoise Ensemble
popularité : 36%

L’ordre du jour de ce Conseil était dominé par les questions d’un nouveau périmètre pour les écoles, des nouveaux rythmes scolaires pour les enfants (deux délibérations que nous nous sommes abstenus de voter), l’ouverture de la Ferme pédagogique dans le parc du château de Marcouville et celle de l’accès au permis B pour les jeunes en recherche d’emploi.

Un périmètre scolaire impacté par l’augmentation des élèves scolarisés

Les Groupes Scolaires du Parc aux Charrettes, d’Eugène Ducher et des Larris sont les plus touchés par le développement de la population à Pontoise. L’augmentation générale des effectifs scolaires, liée à l’accroissement attendu de la population, génère une situation extrêmement difficile pour la Ville qui ne dispose pas d’espace pour de nouvelles classes, à part le Groupe Scolaire Gustave Loiseau qui vient d’ouvrir avec 7 classes occupées sur 17 disponibles.

Nous avons constaté qu’il ne s’agit pourtant que d’un remaniement provisoire, puisque la transformation des zones projets Bossut, Harengerie, Gare et Delarue en habitations, avec au total un minimum de 800 logements, aura à terme des conséquences sur les besoins d’équipements collectifs. Ainsi selon la Ville il devient encore nécessaire de prévoir la construction d’une nouvelle école. Or tant de nouveaux habitants sur un secteur aussi limité ne nécessite pas que des écoles. Tout cela ressemble à une gestion à court terme des besoins, symptomatique d’une absence de vision exprimée sur le Pontoise de demain, au-delà de l’inventaire satisfait des réalisations et des projets. Il faudrait penser une planification urbaine plus qualitative à moyen et long terme, face à l’importante mutation des années à venir.

Bénédicte Ariès a signalé que dans la révision du périmètre scolaire, des transferts demeurent problématiques du point de vue de la sécurité des enfants, car ce sont des parcours extrêmement dangereux :
- la traversée du boulevard Jean Jaurès pour les écoliers venant du périmètre du Parc aux Charrettes vers le secteur de l’Hermitage,
- la traversée de l’avenue Bougara, de la zone E. Ducher vers J. Moulin,
- les abords de l’avenue de Verdun, de la zone des Larris vers G. Loiseau.

Il serait bon de prendre en compte dès maintenant les nouveaux usagers de ces croisements périlleux, qui ne seront pas tous accompagnés par leurs parents quoi qu’on nous ai répondu en Conseil. Il ne s’agit plus là de se contenter de radar pédagogique. La sécurité routière souligne en effet que la vision latérale n’est acquise que vers 8 ans, que les enfants entre 6 et 9 ans ont des difficultés à estimer le déplacement des véhicules et a développé pour eux une pédagogie spécifique.

Les nouveaux rythmes scolaires

Le décret paru le 26 janvier consiste à revenir à neuf demi-journées de classe afin d’instaurer une continuité dans la semaine scolaire pour mieux organiser les apprentissages. Il prévoit également des activités pédagogiques complémentaires pour l’aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages, pour une aide au travail personnel ou une activité prévue dans le projet d’école, en lien avec un projet éducatif territorial.

Pour une fois le Conseil a été l’occasion d’une discussion sur l’application de la réforme au niveau local. Retour à une ouverture de l’école le mercredi matin, allègement du temps purement scolaire avec relais à organiser par les communes à la pause de midi ou après 16h30, élargissement des activités en lien avec les associations sportives et culturelles....Oui, la réforme concernera l’organisation de la journée des 3 600 écoliers de la Ville et leur famille, bien au-delà des seuls usagers de la cantine, de la garderie -qui n’est pas une étude- et du centre aéré.

Pascal Bourdou, adjoint en charge des sports de la jeunesse et de la petite enfance, a souligné que les mercredi matin ne pourront plus être utilisés par les clubs et les écoles de sport enfantines, ce qui pose de gros problèmes de créneaux horaires des équipements sportifs. Selon Anne Fromenteil, adjointe en charge de la vie scolaire, elle nécessiterait l’embauche de 146 animateurs en plus des 74 existants.

La majorité a choisi de demander une dérogation pour repousser la date de sa mise en place à la rentrée 2014. L’argument invoqué est le coût supplémentaire lié au recrutement de personnels d’encadrement pour la gestion du périscolaire et les difficultés d’organisation dans l’usage.

Le manque d’enthousiasme de l’équipe en place était manifeste, et seule l’opposition a souligné les dégâts sur les élèves fragiles de la suppression pure et simple d’une demi-journée de classe décrétée par le gouvernement Sarkozy en 2008. Or, si Pontoise pratiquait de longue date la semaine de 4 jours c’était avec allongement de l’année scolaire. Cette réforme avait été sans discussion mise au compte des profits de gestion, sans compter les pertes de niveau scolaire qu’ont constaté toutes les études internationales.

Ferme pédagogique : oui, mais

Enfin ! Peut-on dire, tout en souhaitant pleine réussite à l’équipe de l’association les Z’Herbes Folles en charge de la Ferme pédagogique dans le parc du château de Marcouville, qui sera inaugurée le 23 février.

Patrick Madelin a rappelé qu’en définitive la Ville aura investi beaucoup d’argent sur ce projet : 330 000€ en investissement , 60 000€ de subvention annuelle de fonctionnement et une contribution aux charges de fonctionnement de 5 000€, . La Ferme pédagogique vient rejoindre les associations qui bénéficient d’un soutien majeur de la Ville. On peut souhaiter que cette décision ne vienne pas impacter à l’avenir le montant des subventions de la ville aujourd’hui attribuées aux autres associations. Mais s’exprimer ainsi au moment de la prise de décision en Conseil municipal n’allait pas dans le sens de ce qu’attendait Stéphanie Von Euw, adjointe en charge de la communication, de l’animation et du développement durable. En présentant la délibération, elle souhaitait vraisemblablement une adhésion sans réserve à son action. Mais voilà, les élus de l’opposition peuvent aussi rappeler d’autres aspects des choix effectués par la majorité.

Ainsi, par exemple, la question du devenir du château de Marcouville reste entière. La proximité de la Ferme du bâtiment du château peut se révéler à terme problématique et réduire le champ des affectations possibles, voire révéler une incompatibilité. Nous regrettons que rien n’ait été débattu à ce jour sur les projets en discussion ou sur les partenariats possibles. Nous avons appris à cette occasion que la Ville cherchait un investisseur pour rénover le château construit en 1930, et inoccupé depuis qu’elle en est propriétaire, afin que le site puisse accueillir séminaires et fêtes.

Une bourse de complément pour obtenir le permis B

On s’est en revanche félicité de cette initiative qui, bien que modeste (limitée à une vingtaine de jeunes), correspond à un réel besoin pour les jeunes en recherche d’emploi. On peut s’interroger sur les raisons qui conduisent le Conseil Général à limiter les bourses EVA à 1500 euros ce qui oblige la ville à compléter le dispositif d’aide pour cet atout d’insertion que représente le permis de conduire. C’est une complication d’avoir une multiplicité de dispositifs d’accompagnement.

Un engagement de bénévolat est attendu en contrepartie de l’aide attribuée. Nous avons adhéré à son principe. Cependant les modalités pratiques ne sont pas évidentes à mettre en œuvre. Quelle activité d’intérêt collectif sera définie ? Quelle association pourra accueillir et encadrer les candidats à l’obtention du permis ? Ces questions demandent une vigilance sur les conditions dans lesquelles les bénéficiaires de cette aide seront accompagnés.

Nous avons demandé qu’un bilan des heures de bénévolat soit effectué en même temps que l’évaluation de l’efficacité de cette bourse.


Brèves

6 octobre 2017 - Politique. Le dispositif « Voisins vigilants » a fait débat à Pontoise

Les "voisins vigilants" ont monopolisé les débats au cours du dernier conseil municipal. Vous (...)

12 décembre 2016 -  Prochain Conseil municipal le jeudi 26 Janvier 2017

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 26 Janvier 2017 à 20h30 à l’Hôtel de (...)