Bilan de mi-mandat : les grands débats à soutenir

mardi 1er février 2011
par   Pontoise Ensemble
popularité : 24%

L’eau, service public délégué, nous coûtera de plus en plus cher, alors que déjà le nouvel abonnement pénalise les familles. La grille des tarifs municipaux doit être repensée. La conception de la ZAC Bossut, qui abritera un Pontoisien sur quatre dans quinze ans, doit se faire en concertation avec les habitants sans rester limitée aux élus et aux services d’urbanisme.

Tarifs de l’eau

La gestion de l’eau des 12 communes de l’agglomération a été confiée par un contrat de délégation de service public de 18 ans à Veolia à partir de 2009. Cette décision a été prise par la communauté d’agglomération de Cergy Pontoise avec l’annonce d’une réduction importante du coût pour le consommateur, un engagement sur la maintenance des réseaux et une démarche de qualité. S’agissant d’une responsabilité transférée à l’échelon communautaire, aucun bilan d’activité n’est présenté en conseil municipal. Pourtant, la seule question de l’abonnement qui a doublé et se module ensuite selon la consommation pénalise les familles. Et celles-ci s’interrogent encore sur le gain réel dans les coûts du service.

Les tarifs municipaux

Ils sont en revanche maitrisés par la ville et ses services. Mais les demandes d’une révision plus équitable de ces tarifs selon les revenus des familles (le Quotient Familial), bien qu’elles soient considérées comme nécessaires, ne sont toujours pas étudiées.

L’accompagnement de l’évolution de la Zac Bossut

L’ancienne caserne et la Zac Bossut, avec la friche Delarue (GDF), le quartier de la gare, et la zone de la Harengerie au Centre Ville, sont des « zones de projet » pour l’aménagement urbain et l’habitat du futur Pontoise dans le PLU2. La ZAC Bossut à elle seule représente un quartier qui se construira en 15 ans et qui comptera à terme presque un quart de la population de la Ville.

Les élus se doivent d’avoir une vision à long terme et de ne pas s’appuyer uniquement sur les aménageurs, les urbanistes et les administratifs. C’est le sens de la démarche participative de projet instituée par certains nouveaux quartiers urbains ou quartiers durables.

Ce n’est pas la démarche adoptée par l’équipe en place. Les décisions étant prises lors de réunions du Maire de Pontoise avec le Président de l’agglomération, seules quelques avancées sont annoncées avec parcimonie et en ordre dispersé aux Pontoisiens : la construction de la nouvelle école Jules Verne (18 classes), la construction de 2600 logements résidentiels, de 360 logements de gendarmes, une résidence d’étudiants (180), une résidence senior, le classement en label Nouveau Quartier Urbain qui permet d’obtenir des subventions de la Région.

NQU : un label qui implique une vraie concertation avec les habitants dès l’élaboration du projet.

Cette démarche d’atelier d’urbanisme participatif pour la ZAC Bossut, accompagnée par des personnes formées (CAUE ou autre) que nous réclamons depuis longtemps devrait donc être mis en place d’urgence.


Commentaires  Forum fermé

Brèves

6 octobre 2017 - Politique. Le dispositif « Voisins vigilants » a fait débat à Pontoise

Les "voisins vigilants" ont monopolisé les débats au cours du dernier conseil municipal. Vous (...)

12 décembre 2016 -  Prochain Conseil municipal le jeudi 26 Janvier 2017

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 26 Janvier 2017 à 20h30 à l’Hôtel de (...)