A propos de l’Avap

jeudi 6 octobre 2016
par  Jean Colomier
popularité : 44%

Le dispositif de protection du patrimoine qui devait remplacer la Zone de Protection du Patrimoine architectural urbain et paysager (ZPPAUP) a évolué avant même d’entrer en application à Pontoise.

Devenu Sites patrimoniaux remarquables, nous voulons croire que ses principaux progrès sont maintenus. Le paysage urbain de Pontoise, ville d’Art et d’Histoire, véritable condensé d’histoire de l’architecture sur un petit périmètre, mérite en effet d’être largement protégé.

Les avancées de l’AVAP

L’Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) conservait les principes fondamentaux de la ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager) mais intégrait davantage les notions de Développement Durable et environnement.

Elle n’était pas seulement un outil de préservation du patrimoine historique, mais de tout ce qui relève du patrimoine identitaire : la ZPPAUP négligeait toute l’architecture de l’après-guerre à nos jours. Elle entendait préserver la valeur patrimoniale des espaces non bâtis : parcs, jardins, sentes et espaces privés remarquables.

Elle voulait être un outil pour l’architecte des Bâtiments de France, en définissant les marqueurs d’identité. Elle voulait préserver les qualités architecturales en cas d’isolation thermique en dissuadant les isolations extérieures passe-partout.

Sites patrimoniaux remarquables

Selon le texte de Loi du 7 juillet 2016, il faut maintenant envisager à Pontoise le Classement au titre des sites patrimoniaux remarquables ]
« Art. L. 631-1.-Sont classés au titre des sites patrimoniaux remarquables les villes, villages ou quartiers dont la conservation, la restauration, la réhabilitation ou la mise en valeur présente, au point de vue historique, architectural, archéologique, artistique ou paysager, un intérêt public.
« Peuvent être classés, au même titre, les espaces ruraux et les paysages qui forment avec ces villes, villages ou quartiers un ensemble cohérent ou qui sont susceptibles de contribuer à leur conservation ou à leur mise en valeur.
« Le classement au titre des sites patrimoniaux remarquables a le caractère de servitude d’utilité publique affectant l’utilisation des sols dans un but de protection, de conservation et de mise en valeur du patrimoine culturel. Les sites patrimoniaux remarquables sont dotés d’outils de médiation et de participation citoyenne."
Il découlera de ce classement un plan de sauvegarde et de mise en valeur
(Art. L. 631-3.-I) sur tout ou partie du site et sur les parties non couvertes par lui "un plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine est établi dans ( L. 631-4) .

Zppaup ou Sites patrimoniaux...

Dans tous les cas le point crucial est bien le PERIMETRE pour éviter que des éléments remarquables pas suffisamment « historiques » - comme ce fût le cas de la caserne Bossut - ne soient dénaturés ou détruits.

La question qui se pose donc en 2016 est la qualification d’autres quartiers que le centre ville de Pontoise, comme par exemple celui de l’Hermitage. Sa place dans l’histoire de Pissarro et de l’impressionnisme justifie la préservation de son paysage, ses jardins et de leur valeur d’authenticité.

L’architecture contemporaine étant encore très décriée, Pontoise est sans doute encore loin d’envisager comme site remarquable l’ensemble des Hauts de Marcouville qui reçut pourtant un prix d’architecture en son temps.


Brèves

1er décembre 2016 - Réunion publique le 14/12/2016 : aménagement du stationnement rue Pierre Butin

La mise en place d’un radar a démontré en 2014 que la limitation de vitesse à 30 km/h sur la rue (...)