2e tour des municipales 2020 à Pontoise : une abstention à peine aggravée

mardi 30 juin 2020
par  Patrick Madelin
popularité : 42%

L’abstention encore et encore ! Sept électeurs sur dix ne se sont pas dérangés pour cette élection municipale du 28 juin, plus de 3 mois après le premier tour du 15 mars.

L’héritière désignée à écrasé l’adjoint dissident en obtenant la majorité absolue des suffrages exprimés. La seule liste de gauche a payé les pots cassés de l’attitude ambigüe d’une extrême gauche qui ne pouvait se maintenir et avait refusé l’alliance.

Pour rappel deux listes de droite étaient en lice menées respectivement par Stéphanie Von Euw et Gérard Seimbille, deux adjoints de Philippe Houillon dans l’équipe sortante, avec en face une seule liste de gauche menée par Sandra Nguyen Dérosier. Au mois de mars l’abstention était déjà considérable puisque seuls 33, 65% des électeurs s’étaient exprimés. Au mois de juin, la participation est encore descendue à 29,78%, nettement inférieure à la moyenne nationale du jour qui était de 40%, mais supérieure à beaucoup de grandes villes. Globalement la citoyenneté pontoisienne n’a pas démérité.

L’abstention est bien plus massive (83.8%) au Bureau 13 où votent une partie des habitants de Marcouville, (82.4%) au Bureau 8 des Cordeliers (80.8%) et au Bureau 10 des Louvrais, ce qui souligne un désintérêt extrême pour ces élections dans les quartiers classés politique de la ville.
JPEG - 177.7 ko
Un sondage Ipsos réalisé juste avant le scrutin du 15 mars donnait une première analyse : la peur de l’épidémie du covid 19 était la principale explication de l’abstention. Mais ce n’était pas la seule car les électeurs sont très désabusés, avec une méconnaissance majeure pour la politique, même locale, des jeunes électeurs inscrits d’office à leur dix-huit ans. Les élections « ne changent rien à la vie quotidienne » disait-on, ou « le résultat est connu d’avance » pour la commune, ou même les candidats ou les listes « ne plaisent pas », autant de raisons parmi d’autres (mécontentement global vis à vis de la politique, manque de confiance dans ses représentants) qui méritent attention.

A Pontoise, en élisant l’équipe de Stéphanie Von Euw avec moins de 13% du corps électoral, c’est la continuité du conservatisme après les trois mandats de Philippe Houillon, qui a prédominé. Il ne s’y est pas trompé après la proclamation des résultats en évoquant avec émotion le passage de relais de la droite très conservatrice à Pontoise par son intermédiaire, de Lachenaud à Von Euw.

Comme au niveau national, l’abstention, de droite comme de gauche, est un fléau qui empêche de percevoir la réalité : celle des attentes des Pontoisiens et celle de la sociologie de la ville. Cette abstention massive à une élection locale est un paradoxe alors que l’équipe municipale est sensée être est l’échelon politique le plus proche de ses habitants. La majorité élue se rapprochera-t-elle enfin de l’ensemble de ses habitants au continuera-t-elle à courtiser ses fidèles électeurs ?

Stéphanie Von Euw et sa liste « Union pour Pontoise » l’emportent avec une majorité de 50,15% des suffrages exprimés.

Elle l’emporte dans pratiquement tous les bureaux de la ville, à l’exception du bureau 4 à l’Hermitage, seule consolation de son concurrent Gérard Seimbille.
JPEG - 98 ko
En ayant obtenu la majorité absolue, ce sont 30 sièges sur 39 qui sont pourvus par les membres de sa liste et 8 des élus siègeront au Conseil communautaire de l’Agglomération de Cergy-Pontoise (CACP).

Gérard Seimbille et sa liste « Vivre à Pontoise 2020 » est en 2e position avec 1315 voix (27,11%,1315 des suffrages exprimés).

Sa fusion avec la liste menée au premier tour par Pascal Bourdou n’a apporté que 353 voix supplémentaires par rapport au score de mars, pour un total de 2433 voix.

Pontoise Ensemble souligne que nul n’est propriétaire de ses électeurs et que cette fusion de listes ne remportait pas ici l’adhésion de tous. Stéphanie Von Euw y a gagné une concurrence de moins à droite. Pascal Bourdou y a gagné deux sièges d’élu minoritaire. Bref ce chassé-croisé pour peu de chose n’a que légèrement brouillé les cartes.

Malgré le maintien de sa 2e position du 15 mars, sa progression en nombre de voix est minimale (+73). Son succès au bureau n°4 de l’Hermitage indique un probable report de voix d’extrême gauche car c’est le Chou qui est initialement son quartier de prédilection. Il reste qu’il n’est qu’en troisième position dans huit bureaux. Cette deuxième position lui fait obtenir 5 sièges au Conseil municipal et l’un des sièges du Conseil communautaire réservé aux oppositions municipales.

Sandra Nguyen Dérosier était la seule représentante de la gauche pontoisienne avec sa liste « Pontoise écologique et solidaire » constituée à l’aide d’une Assemblée citoyenne qui avait voté le 14 décembre 2019 le nom de la liste et le choix de la tête de liste.

Elle est en 3e position avec 1103 voix (22,74%). Si la mobilisation a permis de gagner 120 voix supplémentaires par rapport à mars, il demeure que ce résultat est décevant. La démarche citoyenne entreprise ne lui a pas permis de dépasser son ancrage au PS au profit d’une ouverture réelle vers des militants et des partenaires à gauche, afin de compenser son déficit de notoriété dans la ville. Elle était la seule candidate sans expérience municipale locale, même minoritaire.

Sa liste dépasse cependant celle de Gérard Seimbille dans 8 bureaux : Hôtel de Ville (1), Parc aux Charrettes (2), qui n’ont jamais été spécialement conservateurs, Jean Moulin (8 proche de l’hôpital), Eugène Ducher (10 et 11, Ecole des Louvrais), Gustave Loiseau (17 secteur St Martin Bossut) ,Maradas (19) et Larris (21). C’est peut-être grâce à un gros travail de mobilisation des quartiers de grands immeubles qui ne sont pas tous classés prioritaires par la politique de la Ville.

Elle obtient 4 sièges au Conseil municipal et un siège au Conseil communautaire.

A la CACP, le cap est à maintenir. Le maintien à droite de la Ville de Pontoise n’a pas bouleversé les rapports politiques à l’intérieur de l’agglomération. Pontoise Ensemble peut se féliciter que sa gouvernance reste à gauche et espère que les propositions du Manifeste social et écologique pour la CACP seront mises en œuvre. La liste Pontoise Ecologique et Solidaire en était signataire et fera donc partie de la majorité communautaire. La ville et les Pontoisiens ont beaucoup à gagner à cette mise en application rapide.

Fidèle à son rôle depuis sa création en 2008 Pontoise Ensemble poursuivra son action de veille citoyenne indépendante et de soutien aux élus minoritaires porteurs de valeurs d’écologie et de solidarité. Pour ce mandat 2020-2026 Sandra Nguyen Dérosier, Mathieu Drevelle, Bénédicte Ariès et Gérard Bommenel sont devenus des représentants légitimes de l’ensemble des Pontoisiens pour faire entendre et accompagner les propositions alternatives à la politique conservative de la majorité reconduite afin que se construise un Pontoise durable et solidaire.

Nos meilleurs vœux les accompagnent !

Pour en savoir plus :

Excel - 331.6 ko

Commentaires