Première vélorution à Cergy et Pontoise samedi 13 avril matin

samedi 6 avril

Sur Cergy-Pontoise , plusieurs associations dont : Allez-y à vélo, Avelec, Un vélo qui roule, Vélo solidaire, se sont regroupées pour organiser une vélorution, première à Cergy-Pontoise samedi 13 avril matin.Le cortège partira à 11h de Cergy Préfecture et rejoindra Pontoise dans la couleur et la bonne humeur pour rendre visibles les mobilités actives qui restent le parent pauvre de la mobilité sur le territoire de Cergy-Pontoise.

Au programme :

• 9 h 30 Atelier de réparation et de marquage de vélo assuré par l’association d’insertion Vélo Service PARVIS gare RER Cergy Préfecture
• 11 h départ du Parvis de la Gare RER de Cergy Préfecture
• 11 h 45 passage par le Marché de Pontoise
• 12 h 30 retour au Parvis de Cergy Préfecture

Une collation sera offerte à la fin de la manifestation

Rappel : une Vélorution, c’est un événement qui a pour but de promouvoir la bicyclette et la mobilité active dans les déplacements quotidiens. Il doit permettre de faire pression sur les pouvoirs publics pour obtenir de meilleures infrastructures cyclables et réduire la place de la voiture en ville (et à Pontoise, il y a du chemin à faire !)

POUR EN SAVOIR PLUS

C O M M U N I Q U É de

JPEG - 10.6 ko L’Association Allez-y à vélo
membre de la Fédération des Usagers de la Bicyclette
et du
Collectif Vélo Île-de-France
.
.
.
.
.
Le 13 avril 2019, Allez-y à vélo, en partenariat avec les associations Avelec, Un
vélo qui roule et Vélo Solidaire, participera à la 1re Vélorution de Cergy-Pontoise.
Le cortège partira à 11h de Cergy Préfecture et rejoindra Pontoise dans la couleur
et la bonne humeur pour rendre visibles les mobilités actives qui restent le parent pauvre de la mobilité sur le territoire de Cergy-Pontoise.
La Vélorution sera l’occasion de rappeler aux habitants et aux collectivités locales
qu’une mobilité plus durable est possible : meilleure pour la santé, meilleure pour la vie locale et les commerces de proximité, meilleure pour la qualité de l’air et pour le
climat, meilleure pour le budget des foyers et des collectivités.
La Vélorution, c’est la voix des cyclistes… et des futurs cyclistes
À Cergy-Pontoise, la création d’aménagements cyclables est une demande
récurrente des cyclistes comme des non-cyclistes qui souhaiteraient utiliser leur vélo pour les déplacements quotidiens : ils y renoncent en raison d’une voirie qui trop souvent ne laisse pas sa place au vélo.
Pourtant, depuis plus de 20 ans, la loi LAURE rend obligatoire la création
d’aménagements cyclables lorsqu’une rue est créée ou refaite. Si elle avait été
respectée, Cergy-Pontoise aurait déjà un réseau cyclable continu sur la totalité de son
territoire. Au lieu de cela, la loi y est rarement appliquée. Notre association a dû former
des recours juridiques pour rappeler aux communes et au département leur responsabilité.
La Vélorution, après avoir été organisée dans de nombreuses autres villes, vient
donc rappeler une demande forte de la population : lors de la consultation publique du
13 janvier 2016 sur le Plan Local de Déplacements (PLD) de Cergy-Pontoise, 74 % se
sont déclarés favorables pour faciliter la circulation des vélos et 92 % se sont déclarés en faveur d’une poursuite de la mise en œuvre du réseau cyclable d’agglomération.
La Vélorution, c’est l’appel aux actes, et plus seulement aux discours
Dans leur discours et leurs propositions, toutes les collectivités locales se déclarent
elles aussi favorables à une mobilité plus durable. Ainsi le 13 décembre 2016,
l’agglomération de Cergy-Pontoise a pris des engagements forts en approuvant le
nouveau PLD qui s’inscrit dans des objectifs de croissance de 20 % des déplacements en transports collectifs et de 10 % des déplacements en modes actifs avec une diminution de 2 % des déplacements en voiture et deux-roues motorisés.
Mais malgré nos demandes, 2 ans après nous n’avons aucun retour sur les
indicateurs de suivi de ce PLD. Plus grave, alors même que le PLD vise une diminution des déplacements en voiture, depuis son adoption on n’a jamais autant créé de parkings à Cergy-Pontoise, preuve que nos collectivités locales demeurent dans une perspective de croissance de l’utilisation de la voiture : on augmente les stationnements devant les écoles dont les secteurs ne s’étendent que sur quelques centaines de mètres (Le Hazay à Cergy, Les Lavandières à Pontoise, dépose-minute au Noyer à Jouy-leMoutier...), 1100 places de plus sont créées au parking des 3 Fontaines à Cergy et s’ajoutent aux immenses nouveaux parkings de la plaine des Linandes, 294 places seront créées cet été dans le centre de Pontoise pourtant déjà soumis aux difficultés de circulation. Au sud de l’agglomération, le département du Val d’Oise et la commune de Jouy-le-Moutier relancent le projet d’une rocade de contournement entre le Bd de l’Oise et le pont sur l’Oise. À Osny, on refuse le double-sens cyclable dans la rue centrale…
Dans ce contexte, la Vélorution, c’est l’appel aux actes qui doivent suivre les décisions politiques et non les contredire : réduire la place de la voiture en ville et favoriser les mobilités actives, cela passe par la réduction du stationnement automobile, la pacification des rues en transformant les 2x2 voies en rues avec aménagement cyclable et vitesses apaisées, la création de stationnement vélo sécurisés dans toutes les gares...
La Vélorution, c’est l’appel à un modèle de ville durable
L’agglomération a fait preuve de volontarisme en accompagnant la mise en place
de plans de déplacements dans les entreprises et en commençant à appliquer les
nouvelles réglementations : cédez-le passage cycliste et sas vélo aux feux et double-sens cyclables notamment. Ces actions présentent l’avantage d’être réalisées à faible coût, mais il n’y a pas de politique cyclable volontaire s’il n’y a pas de financements et le quasi coup d’arrêt porté au schéma directeur cyclable de l’agglomération en est la preuve.
Développer la part modale du vélo ne peut se faire que si l’on accepte de lui allouer au
moins 10 % du budget transport. Or dans nos collectivités locales cette part tombe à
1 % quand elle n’est pas tout simplement inexistante.
Les ressources existent pourtant : le fonds national mobilités actives doté de 350
M d’€, le plan vélo régional de 100 M d’€ doivent être sollicités par nos collectivités
locales. De même, employeurs publics et privés de notre territoire doivent donner
l’exemple en proposant à leurs agents l’indemnité kilométrique vélo créée en 2016.
Le 13 avril, nous vous attendons à vélo, roller, trottinette à 11 heures devant
la Gare RER de Cergy Préfecture pour prendre le départ de la première Vélorution
de Cergy-Pontoise, pour demander le respect des engagements, l’application de la
loi, les financements nécessaires et pour faire entendre haut et fort la voix cyclable
à l’ensemble des habitants de Cergy-Pontoise.

CONTACT : 06 76 84 05 20



Toutes les brèves du site