La nouvelle ferme urbaine de Cergy village a besoin de vous

mercredi 20 octobre

APPEL de l’association Quelle Terre Demain ?

Delphine Tavernier a été retenue lors de l’appel à projet lancé par la ville de Cergy pour la création d’une ferme urbaine sur le stade de football inutilisé de la rue Pierre Vogler. Elle commence bientôt les travaux de préparation du sol (et les réparations) indispensables au lancement de son activité.
JPEG - 248.4 ko

Elle a besoin de nous, de vous, pour mener à bien cette étape :

- les 27 et 28 octobre, sur place, pour accompagner les chevaux qui vont tracter le matériel de fauchage et de labour : les chevaux ne peuvent pas tout faire, il faut du monde pour les accompagner dans leur travail. Le chantier est ouvert à toutes les bonnes volontés (contact : delphine.tavernier@gmail.com ).

- dès maintenant nous pouvons soutenir le projet de Delphine en participant au financement de ces travaux (5200€ environ) en souscrivant à

https://www.helloasso.com/associations/quelle%20terre%20demain/collectes/potager-label-vie

Merci de votre participation, physique les 27 et 28 octobre, financière dès aujourd’hui et jusqu’au 15 novembre.

Message de Delphine

Je suis très heureuse de vous annoncer le démarrage du Potager Label Vie, qui voit le jour après plusieurs années de recherche d’un terrain où semer les graines d’une agriculture paysanne en ville.
Le projet de potager urbain est né de l’envie de manger sainement en prenant soin de l’homme et de la terre, de redonner du sens aux travaux manuels, de rapprocher agriculteurs et citadins, et de créer un lieu de vie et de partage où se mélangent les gens de tous horizons
Prendre soin de la terre qui nous nourrit, entre petits et grands, à tout âge de la vie, et faire fructifier les idées, construire une société plus paisible et respectueuse du Vivant.
C’est grâce à la municipalité de Cergy, qui soutient l’installation de nouveaux agriculteurs et encourage l’agriculture biologique, que le projet peut se concrétiser.
L’ancien terrain de foot de Cergy Village, situé sur les bords de l’Oise et délaissé depuis de nombreuses années, va faire place à une ferme agroécologique urbaine d’1.3 ha, inspirée de la permaculture, qui proposera des légumes frais diversifiés aux habitants de Cergy-Pontoise.
Avant la mise en culture le terrain, jalonné de tranchées et envahi d’herbes sauvages, doit être préparé et des merlons partiellement déblayés. C’est une étape indispensable mais assez coûteuse de remise en état du sol.
J’ai fait le choix de la traction animale pour réaliser ces travaux : 2 équipages de chevaux et leurs guides vont tracter les outils de débroussaillage et de labour pendant 2 jours.
Les chevaux sont particulièrement bien adaptés à ce terrain difficile. Leurs pas légers permettent de conserver un sol aéré et de perturber le moins possible la biodiversité du lieu. C’est une occasion unique de soutenir la traction animale qui a disparu des pratiques agricoles au fil des années.
Ce choix a une conséquence sur le budget : l’intervention d’un tracteur serait moins coûteuse, mais risquerait de laisser de profondes marques de son passage et de compacter le sol.

Réparer
• Dégagement du portail
Actuellement le terrain est entouré de merlons visant à empêcher l’intrusion sur le terrain. L’accès au terrain demande le déplacement d’un merlon par une entreprise de terrassement pour pouvoir ouvrir le portail.
• Préparation du sol en traction animale
Le chantier de préparation du sol peut débuter dès l’automne, pendant les congés de la Toussaint, grâce aux attelages de chevaux de Louise Drieux (www.sabotssurterre.fr), et Bruno Buttard qui ont l’habitude de travailler en milieux naturels et accidentés, en forêts et en rivières, plus souvent ruraux qu’urbains. C’est donc une chance de pouvoir bénéficier de leur expérience pour redonner vie à ce lieu.
Les 27 et 28 octobre nous réaliserons donc le fauchage des herbes hautes et le ramassage, puis le labour superficiel d’une bonne partie du terrain (quel que soit le temps !) à l’aide de chevaux attelés à une charrue.
• Déblai des merlons :
Les merlons entourant le terrain seront un peu modifiés afin de diminuer en hauteur et en largeur. Ils seront majoritairement conservés car ils ont l’avantage de créer une protection face aux éventuelles inondations et de briser le vent sur la parcelle.
Soutenir
Face à l’enjeu climatique, l’agriculture a un rôle clé positif pour lutter contre le réchauffement et augmenter le stockage du carbone organique, pour opérer une transition vers l’agriculture du vivant.
L’association "Quelle Terre Demain ?" m’offre son soutien depuis plusieurs années et souhaite m’aider à financer ce projet d’avenir pour l’agriculture. C’est bien d’une agriculture respectueuse du milieu naturel et du vivant dont nous avons besoin aujourd’hui, nous-mêmes pour nous nourrir sainement, mais aussi pour assurer un environnement préservé aux générations futures.
Si vous êtes animés des mêmes valeurs et souhaitez faire un don, par avance je vous remercie infiniment de votre engagement et de votre générosité.

Delphine



Toutes les brèves du site