mercredi 5 août 2020
par  pontoisensemble

Le rituel des conseils d’installation

Chaque mandat électoral local est inauguré par un conseil d’installation extrêmement ritualisé, où l’assemblée récemment élue choisit sans grand suspense son maire ou président et ses adjoints ou vice-présidents.

Malgré quelques modifications mineures dues aux exigences sanitaires de l’épidémie de Covid 19 ce fut le cas les 3 et 10 juillet 2020 pour le conseil municipal de Pontoise et celui du conseil d’agglomération de Cergy-Pontoise.

Ces cérémonies se déroulent obligatoirement à bulletin secret et sont présidées de façon extrêmement courtes par le doyen d’âge. Pour la commune de Pontoise comme pour la CACP, ce fût le rôle de Mme Monique Lefebvre. Dès l’élection proclamée, elle cèda la place pour la suite de la longue séance de désignation le 3 juillet à Stéphanie Von Euw, maire de Pontoise et le 10 juillet à Jean-Paul Jandon, président de la CACP.

JPEG - 139.3 ko
Monique Lefebvre préside à l’élection du maire de Pontoise}

La théorie du scrutin de liste

Les élections municipales et régionales sont à la proportionnelle : il n’y a pas de candidat maire qui s’opposent mais des listes comportant autant de candidats qu’il y a de postes à pourvoir. A Pontoise elles n’étaient plus que trois listes au second tour. La liste remportant la majorité des voix prenait d’office 30 postes, la suivante cinq et la 3e quatre. On voit là que le scrutin proportionnel est très pondéré par le système de "prime majoritaire" qui a été pensé par le législateur pour rendre impuissante de fait l’opposition municipale qui ne peut avoir au mieux qu’un rôle d’incitation sans pouvoir être décisionnaire de quoi que ce soit, ni en pour ni en contre..

Le conseil d’installation de Pontoise

Bien que les électeurs aient eu l’impression d’élire un maire, c’est juridiquement le rôle du conseil municipal dont la majorité choisit sans coup férir la personne qui a amené la liste à la victoire, à moins qu’elle n’assume de fait de n’avoir mené la campagne auprès des électeurs que pour transmettre le "fief" à une personne qu’ils n’auraient pas directement choisie.

Mme Stéphanie Von Euw, devenue maire installée le 3 juillet dans la salle des Fêtes, dite "le Dôme", a proposé l’élection de ses adjoints à l’assemblée. Comme dans beaucoup d’autres communes, les élus minoritaires ont évité de s’exprimer, ce qui n’a pas empêché cette liste d’être validée à l’unanimité de la majorité. Cela a composé ce qu’on appelle le "Tableau municipal" c’est-à-dire l’ordre hiérarchique de la municipalité : A la maire succèdent les onze adjoints chargés d’une mission spécifique puis les autres conseillers de la majorité dans l’ordre de la liste initiale. En bas du dit "tableau" viennent les conseillers de la première liste minoritaire, qui forment le groupe "Vivre à Pontoise", les cinq premiers de leur liste, et en fin les quatre élus de la liste "Pontoise Ecologique et Solidaire".

On peut voir le trombinoscope qui en découle sur le site officiel de la ville.

Dans nos trois métropoles Paris Lyon et Marseille c’est un peu différent puisque ce sont les principaux conseillers d’arrondissements qui participent au Conseil de Paris et y élisent le maire. Comme chacun des vingt arrondissements peut être de couleur politique différente et que le nombre de ses conseillers envoyés varient selon le nombre d’habitants, l’élection du maire n’y a rien d’automatique.

L’installation du conseil d’agglomération

C’est le même cas de figure, une élection au second degré, qui aurait pu faire l’incertitude de l’élection du Président du Conseil d’agglomération de Cergy-Pontoise : Les 13 communes ont envoyé 69 conseillers communautaires et il y a souvent un candidat pour les communes à majorité de gauche et un autre pour les communes à majorité de droite.

En 2020 l’incertitude ne pouvait découler des résultats du deuxième tour pour les deux villes les plus peuplées Cergy (22 représentants) et Pontoise (10 représentants) qui ont reconduit leur majorité. La commune de Jouy-le-Moutier (5 représentants) a été la seule des treize communes à changer de couleur politique : elle ne pouvait suffire à faire basculer la majorité sortante et venait au contraire la renforcer.

Cela reste vrai même si la représentation d’une commune au sein du conseil communautaire est ouverte à l’opposition municipale. Des élus minoritaires peuvent siéger au sein de l’instance intercommunale. Ainsi à Pontoise, chacune des listes minoritaires comprend au moins un conseiller d’agglomération.

Comme trop souvent, le conseil d’agglomération du 10 juillet a élu à sa tête le maire de la plus grande ville Cergy, Jean-Paul Jeandon. Mais en 2020 pour la première fois, l’ensemble des électeurs peut avoir une idée de son programme pour l’agglomération, puisqu’il était signataire du Manifeste social-écologiste pour la CACP, manifeste qui avait été préparé et débattu de façon pluri-partisane et intercommunale tout au long de l’année passée.

On peut voir les propositions de ce manifestesur son site.

Ce programme commun de cinq de nos treize équipes municipales est une première étape pour arriver à une politique plus cohérente pour l’agglomération. Bien sûr, c’est encore loin des inflexions que pourrait entraîner un scrutin parallèle à celui des municipales sur des listes spécifiques. Seul le suffrage universel direct permettrait aux 220 000 habitants de la CACP de faire leur choix entre des programmes politiques différents pour leur agglomération. Rappelons que celle-ci gère les grands services publics du quotidien : l’eau, les déchets l’éclairage public, les transports, le chauffage urbain, les piscines etc...

Le Président élu par 41 des représentants communautaires se revendiquant de la gauche (sur 69) a proposé au vote l’élection des 26 membres de son Bureau exécutif, dont 15 ont le titre de vice-président. Le scrutin étant obligatoirement secret sans pouvoir être groupé sur une liste comme cela a pu se faire pour les adjoints de la commune de Pontoise, la séance a été très longue.

Comme précédemment, chaque maire participe au Bureau communautaire et seul le maire de Puiseux-Pontoise (486 habitants) n’y a pas le titre de vice-président. Sur ses dix conseillers communautaires, Pontoise s’est vu attribuer au Bureau les postes de 3e (Stéphanie Von Euw) et 14e (Laurent Lambert) vice-présidents ainsi que celui d’une conseillère déléguée, (Monique Lefebvre).

On peut voir l’ensemble des élus communautaires sur le site de la CACP

2020-2026 Ces six ans de mandat local doivent d’urgence accélérer la conversion écologique des territoires pour que la France soit en mesure de respecter ses engagements de développement durable pour 2030. Pontoise Ensemble formule le vœu que la commune et l’agglomération travaillent enfin en synergie dans cet objectif.


Articles les plus récents

lundi 6 juillet 2020
par  pontoisensemble

Deuxième réunion prophétique des habitants de Marcouville le 12 Juin 2020

Le vendredi 12 juin 2020 s’est tenue une deuxième réunion ouverte d’habitants sur la dalle de la Résidence des Hauts de Marcouville. Dépassant le cercle des seuls locataires de logement social elle a permis l’accueil d’un premier propriétaire et espère en rallier d’autres dans ses combats. De manière (...)

mardi 30 juin 2020
par  Patrick Madelin

2e tour des municipales 2020 à Pontoise : une abstention à peine aggravée

L’abstention encore et encore ! Sept électeurs sur dix ne se sont pas dérangés pour cette élection municipale du 28 juin, plus de 3 mois après le premier tour du 15 mars.
L’héritière désignée à écrasé l’adjoint dissident en obtenant la majorité absolue des suffrages exprimés. La seule liste de gauche a payé (...)

vendredi 26 juin 2020
par  pontoisensemble

La présentation du deuxième tour à Pontoise sur RGB

La Radio locale, radio RGB.99.2FM a mis en ligne une émission spéciale deuxième tour des municipales à Pontoise.
Cette émission, diffusée les 16 et 7 juin, fournit l’occasion d’entendre successivement les trois têtes de liste qui restent en piste pour le scrutin du 28 juin, Voici quelques extraits (...)

mardi 23 juin 2020
par  pontoisensemble

Les enjeux du second tour des municipales 2020 à Pontoise

Les électeurs pontoisiens sont conviés à choisir le 28 juin 2020 l’équipe qui conduira pour 6 ans les destinées de leur ville et les élus qui participeront au Conseil communautaire de l’agglomération de Cergy Pontoise. Comme trois villes de l’agglomération (Cergy, Jouy le Moutier et Pontoise) attendent (...)

lundi 15 juin 2020
par  Bénédicte ARIES

Pour une rue de l’hôtel de Ville accueillante ?

Ce conseil municipal post-covid du 11 juin 2020 était réservé aux décisions urgentes pour l’administration financière municipale mais aussi pour l’organisation des activités d’été.
C’est à ce titre qu’en élue minoritaire j’ai interrogé le Maire en proposant pour l’été que la rue de l’Hôtel de Ville soit (...)

Brèves

12 juillet - Ça bouge tout l’été à l’Office de tourisme de Cergy-Pontoise

L’Office de tourisme de Cergy-Pontoise propose de multiples activités tout l’été du 27 Juin au 23 (...)

5 juillet - Envie de vacances locales : découvrez le Vexin français

Le Parc Naturel Régional du Vexin français propose tout l’été des animations pour découvrir son (...)

2 juillet - Reporterre : La dernière usine en France de papier 100% recyclé menacée de fermeture

Encore une preuve que la filière du recyclage est à la peine.La papeterie de la Chapelle Darblay, (...)

26 juin - Bénédicte Ariès vous parle d’urbanisme

Dans le cadre du projet municipal de la liste Pontoise écologique et solidaire, Bénédicte Ariès, (...)

9 mai - Déconfinons les voitures ventouse

En cette période de confinement où les forces de l’ordre ont veillé à empêcher la marche le long de (...)